skip to content
ASPIRATION ET DEMOUILLAGE DE MEMBRANES POREUSES Preview this item
ClosePreview this item
Checking...

ASPIRATION ET DEMOUILLAGE DE MEMBRANES POREUSES

Author: LAURENT BACRI; FRANCOISE BROCHARD WYART
Publisher: [S.l.] : [s.n.], 2000.
Dissertation: Thèse de doctorat : CHIMIE : Paris 6 : 2000.
Edition/Format:   Thesis/dissertation : Thesis/dissertation : French
Database:WorldCat
Summary:
DANS UN PREMIER TEMPS, NOUS AVONS ETUDIE LE COMPORTEMENT DE GOUTTES SUR DES MEMBRANES POREUSES. CONTRAIREMENT AUX ETUDES ANTERIEURES, QUI SE FOCALISAIENT SUR L'ABSORPTION SPONTANEE, NOUS AVONS ASPIRE CES GOUTTES A TRAVERS LA MEMBRANE. UNE FOIS DEPOSEE, LA GOUTTE PREND LA FORME D'UNE CALOTTE SPHERIQUE. A CAUSE DE L'HYSTERESIS DE LA MEMBRANE, LES BORDS DE LA GOUTTE RESTENT COINCES : LE RAYON EST CONSTANT (REGIME  Read more...
Rating:

(not yet rated) 0 with reviews - Be the first.

Subjects
More like this

 

Find a copy in the library

&AllPage.SpinnerRetrieving; Finding libraries that hold this item...

Details

Material Type: Thesis/dissertation
Document Type: Book
All Authors / Contributors: LAURENT BACRI; FRANCOISE BROCHARD WYART
OCLC Number: 492185374
Notes: 2000PA066021.
Description: 160 p.
Responsibility: LAURENT BACRI ; SOUS LA DIR. DE FRANCOISE BROCHARD WYART.

Abstract:

DANS UN PREMIER TEMPS, NOUS AVONS ETUDIE LE COMPORTEMENT DE GOUTTES SUR DES MEMBRANES POREUSES. CONTRAIREMENT AUX ETUDES ANTERIEURES, QUI SE FOCALISAIENT SUR L'ABSORPTION SPONTANEE, NOUS AVONS ASPIRE CES GOUTTES A TRAVERS LA MEMBRANE. UNE FOIS DEPOSEE, LA GOUTTE PREND LA FORME D'UNE CALOTTE SPHERIQUE. A CAUSE DE L'HYSTERESIS DE LA MEMBRANE, LES BORDS DE LA GOUTTE RESTENT COINCES : LE RAYON EST CONSTANT (REGIME COINCE). L'ANGLE DE CONTACT DIMINUE JUSQU'A CE QU'IL SOIT EGAL A L'ANGLE DE RECULEE. A CE MOMENT, LA LIGNE DE CONTACT SE DECROCHE ET LE RAYON DECROIT JUSQU'A DISPARITION TOTALE DE LA GOUTTE (REGIME DECOINCE). LES CINETIQUES S'INTERPRETENT SIMPLEMENT EN ECRIVANT LA CONSERVATION DU VOLUME DE LA GOUTTE, QUE CE SOIT EN REGIME COINCE OU DECOINCE. DANS UN DEUXIEME TEMPS, NOS NOUS SOMMES INTERESSES AU DEMOUILLAGE DE FILMS LIQUIDES SUR CES MEMBRANES. ALORS QUE, SUR DES MEMBRANES SECHES SANS SUCCION, NOUS OBSERVONS UNE VITESSE DE DEMOUILLAGE CONSTANTE, CELLE-CI NE L'EST PLUS LORSQU'IL Y A ASPIRATION DU FILM. TANT QUE L'EPAISSEUR INITIALE DU FILM EST SUPERIEURE A L'EPAISSEUR DE RECULEE, LE TROU RESTE COINCE ET NE S'OUVRE PAS. LORSQUE L'ANGLE DE CONTACT ENTRE LE FILM ET LA MEMBRANE EST EGAL A L'ANGLE DE RECULEE, LA LIGNE DE CONTACT PEUT BOUGER ET LE TROU S'OUVRE. SELON LA VITESSE D'ASPIRATION, NOUS AVONS MONTRE QU'IL EXISTAIT DEUX REGIMES DE DEMOUILLAGE. SI L'ASPIRATION EST SUFFISAMMENT FAIBLE, LA VITESSE DE SUCCION S'ADDITIONNE A LA VITESSE DE DEMOUILLAGE, LA VITESSE VARIE COMME UNE FONCTION POLYNOMIALE DU TEMPS. SI LA VITESSE DE SUCCION EST ASSEZ ELEVEE, IL Y A SEULEMENT ASPIRATION D'UN TROU, LE DEMOUILLAGE EST NEGLIGEABLE. LA VITESSE D'OUVERTURE DU TROU EST INVERSEMENT PROPORTIONNELLE AU TEMPS. CE QUI EST INTERESSANT DANS CES CINETIQUES, C'EST QUE L'ON PEUT LES EXPRIMER A L'AIDE DE VARIABLES REDUITES : ON RAMENE TOUTES LES EXPERIENCES A UNE SEULE COURBE MAITRESSE.

Reviews

User-contributed reviews
Retrieving GoodReads reviews...
Retrieving DOGObooks reviews...

Tags

Be the first.
Confirm this request

You may have already requested this item. Please select Ok if you would like to proceed with this request anyway.

Linked Data


<http://www.worldcat.org/oclc/492185374>
library:oclcnum"492185374"
library:placeOfPublication
library:placeOfPublication
owl:sameAs<info:oclcnum/492185374>
rdf:typej.2:Thesis
rdf:typeschema:Book
schema:contributor
schema:creator
schema:datePublished"2000"
schema:description"DANS UN PREMIER TEMPS, NOUS AVONS ETUDIE LE COMPORTEMENT DE GOUTTES SUR DES MEMBRANES POREUSES. CONTRAIREMENT AUX ETUDES ANTERIEURES, QUI SE FOCALISAIENT SUR L'ABSORPTION SPONTANEE, NOUS AVONS ASPIRE CES GOUTTES A TRAVERS LA MEMBRANE. UNE FOIS DEPOSEE, LA GOUTTE PREND LA FORME D'UNE CALOTTE SPHERIQUE. A CAUSE DE L'HYSTERESIS DE LA MEMBRANE, LES BORDS DE LA GOUTTE RESTENT COINCES : LE RAYON EST CONSTANT (REGIME COINCE). L'ANGLE DE CONTACT DIMINUE JUSQU'A CE QU'IL SOIT EGAL A L'ANGLE DE RECULEE. A CE MOMENT, LA LIGNE DE CONTACT SE DECROCHE ET LE RAYON DECROIT JUSQU'A DISPARITION TOTALE DE LA GOUTTE (REGIME DECOINCE). LES CINETIQUES S'INTERPRETENT SIMPLEMENT EN ECRIVANT LA CONSERVATION DU VOLUME DE LA GOUTTE, QUE CE SOIT EN REGIME COINCE OU DECOINCE. DANS UN DEUXIEME TEMPS, NOS NOUS SOMMES INTERESSES AU DEMOUILLAGE DE FILMS LIQUIDES SUR CES MEMBRANES. ALORS QUE, SUR DES MEMBRANES SECHES SANS SUCCION, NOUS OBSERVONS UNE VITESSE DE DEMOUILLAGE CONSTANTE, CELLE-CI NE L'EST PLUS LORSQU'IL Y A ASPIRATION DU FILM. TANT QUE L'EPAISSEUR INITIALE DU FILM EST SUPERIEURE A L'EPAISSEUR DE RECULEE, LE TROU RESTE COINCE ET NE S'OUVRE PAS. LORSQUE L'ANGLE DE CONTACT ENTRE LE FILM ET LA MEMBRANE EST EGAL A L'ANGLE DE RECULEE, LA LIGNE DE CONTACT PEUT BOUGER ET LE TROU S'OUVRE. SELON LA VITESSE D'ASPIRATION, NOUS AVONS MONTRE QU'IL EXISTAIT DEUX REGIMES DE DEMOUILLAGE. SI L'ASPIRATION EST SUFFISAMMENT FAIBLE, LA VITESSE DE SUCCION S'ADDITIONNE A LA VITESSE DE DEMOUILLAGE, LA VITESSE VARIE COMME UNE FONCTION POLYNOMIALE DU TEMPS. SI LA VITESSE DE SUCCION EST ASSEZ ELEVEE, IL Y A SEULEMENT ASPIRATION D'UN TROU, LE DEMOUILLAGE EST NEGLIGEABLE. LA VITESSE D'OUVERTURE DU TROU EST INVERSEMENT PROPORTIONNELLE AU TEMPS. CE QUI EST INTERESSANT DANS CES CINETIQUES, C'EST QUE L'ON PEUT LES EXPRIMER A L'AIDE DE VARIABLES REDUITES : ON RAMENE TOUTES LES EXPERIENCES A UNE SEULE COURBE MAITRESSE."
schema:exampleOfWork<http://worldcat.org/entity/work/id/367008510>
schema:name"ASPIRATION ET DEMOUILLAGE DE MEMBRANES POREUSES"
schema:numberOfPages"160"
schema:publisher
schema:url

Content-negotiable representations

Close Window

Please sign in to WorldCat 

Don't have an account? You can easily create a free account.