skip to content
Cantus anonymorum de libris Petri Attaingnant Preview this item
ClosePreview this item
Checking...

Cantus anonymorum de libris Petri Attaingnant

Author: Pierre Attaingnant; Albert Seay
Publisher: Neuhausen-Stuttgart : Hänssler-Verlag : American Institute of Musicology, 1983-
Series: Corpus mensurabilis musicae, 93.
Edition/Format:   Musical score : FrenchView all editions and formats
Database:WorldCat
Rating:

(not yet rated) 0 with reviews - Be the first.

Subjects
More like this

 

Find a copy in the library

&AllPage.SpinnerRetrieving; Finding libraries that hold this item...

Details

Additional Physical Format: Online version:
Attaingnant, Pierre, fl. 1528-1549.
Cantus anonymorum de libris Petri Attaingnant.
Neuhausen-Stuttgart : Hänssler-Verlag ; American Institute of Musicology, 1983-
(OCoLC)649384287
Document Type: Musical Score
All Authors / Contributors: Pierre Attaingnant; Albert Seay
ISBN: 3775106146 9783775106146 3775106472 9783775106474 377510741X 9783775107419
OCLC Number: 10037852
Notes: Anonymous four-part chansons from the publications of Pierre Attaingnant.
Description: 1 score (5 v.) ; 35 cm.
Contents: v. 3. Abus sert à conduire en court --
A déclarer mon affection my souffit l'escripture --
A desjuner, la belle andouille --
Adieu amours, de vous suys las --
Ainsy meurs vif et mon cueur se tourmente --
Amour vault trop qui bien s'en sçait déffaire --
Arrière l'amoureux affaire --
Bany d'amours par une oultrecuidance --
Boute ly ty mesme de l'enclen que main --
Certes, ce n'est pas gloire chevaleureuse ; Ces facheux sotz qui mésdisent d'aymer --
C'est à ce coup que j'auray jouissance --
C'est boucané de se tenir à une --
C'est grand erreur de cuider présumer --
C'est grand plaisir d'estre amoureux --
Considerant les devis tant joyeulx --
D'amours je suys déshéritée --
D'amours me plains à bon droit et raison --
De triste dueil vivre me faict la mort --
Dolent départ du lieu tant fort aymé --
En attendant qui très mal me contente --
En languissant je meurs sans esperance --
En regardant son gratieux maintien --
En souspirant les griefz souspirs d'amours --
Espoir je sers, pensant avoir secours ; Fortune, lesse moy la vie --
Hé dieu, qui my confortera --
Héllas, héllas, je suys bany --
Héllas, or ay je bien perdu --
Héllas, que c'est ung grant remort --
Héllas, se je vivoys mil ans --
Incessament je my tourmente --
J'auroys grant tort de méspriser amours --
J'ay esperé ce qui point ne me appaise ; J'ay grant desir d'avoir plaisir d'amour mondaine --
J'ay mis mon cueur en ung lieu seulement --
J'ay trop aymé, vrayment je le confesse --
J'ay trop loué amour et sa noblesse --
Je brusle et ars et est mon cueur espris --
Je demeure seulle esgarée --
Je l'ay requise de mes belles amours --
Je my plains fort, non pas de ma maistresse --
Je ne sçay pas comment --
La grant douleur que j'ay au vif --
La seureté ne sera plus --
Le cueur est mien qui oncques ne fut pris --
L'espoir que j'ay d'acquérir vostre grace --
Le trop longtemps qu'ay esté sans te veoir --
Mais que ce fust le plaisir d'elle --
Mon cueur avez par subtille manière --
Nature avoit fait ung oeuvre de passe --
On n'en fait plus si on ne les commande --
Or suis je pris en merveilleux arroy --
Par toy livré suys à la mort --
Pis ne me peult venir que j'ay jusques icy --
Possible n'est d'avoir plus de soulas --
Pour tout le moins ayez en souvenir --
Quand vous voudrez faire une amye --
Quant je pense en vous, ma bien aymée --
Que t'aige fait, désplaisante fortune --
S'esbahist on se j'ay perdu le taint --
Si j'ay erré et fait piteuse queste --
Si je regrette et my complains --
Si la nature en la diversité --
Si mon amy venoit en nuyt, pas je ne nye --
Si mon espoir a lieu pour bien servir --
Si par souffrir on peult vaincre fortune --
Trop longuement avez tenu en l'air mon cueur --
Trop se fier au promesses d'aultruy --
Une pastourelle gentile et ung berger --
Ung vry amant doibt estre souffreteux --
Veu le crédit que de moy vous avez --
Vive la marguerite, c'est une noble fleur --
Vostre bon bruyt et beaulté naturelle --
v. 4. A bien grant deul me puis je bien retraire --
A Paris prez les billettes, gentil mareschal --
A si grant tort vous m'avés prins en haine --
Au port d'amours me fault user ma vie --
Auprès de vous secretement demeure [Fricassée] --
Bon jour, m'amye, bon jour et bon an --
Celuy est sot qui de femme s'asotte --
C'est tout abus, c'est grant folie --
De jour en jour tu me fais consumer --
De ton gent corps, l'excellente facture --
Dictes moy, je vous supplie --
Dieu vous gard, ma belle amye --
Douloir me puys et non me secourir --
En regardant son gratieux maintien --
Et quant je suis couchée, O mon villain mary --
Faulte d'argent, Dieu te mauldie --
France, par consolation --
Hau le boys, vignerons gentilz --
Hé, hermite, saint hermite --
Héllas, héllas, m'avez vous oubliée --
Hola hé! Par la vertu goy --
Jamais je n'aymeray grant homme --
J'attens l'aumosne de douleur --
J'ay bon vouloir de vous servir --
Je m'en voys au verd boys --
Je meurs de soif auprès de la fontaine --
Je n'en puys plus et n'ay qui me sequeure --
Je ne puis estre en vostre grace --
Joyeusement il fait bon vivre --
La teste my fait si grant mal --
L'aultre jour je vis par ung matin --
Le mal que j'ay c'est d'avoir offensé --
Maintenant voy que fortune m'a prins --
Mon cueur me suyt, me suyvant me pourchasse --
Mon povre cueur ne pourroit plus porter --
N'ayés ennui pour ceste départie --
Nous estions troys compaignons, qui allions --
Nous estions troys compaignons, tous d'une livrée --
Nulle oraison ne te debvroit tant plaire --
Or plaise à Dieu, las, devant que je meure --
Plus ne me fault estre amoureux --
Pour le grant grief que mon esprit endure --
Pourtant si suys ung peu jeunette d'aage --
Puys qu'il est fait, de riens ne sert la plaincte --
Quant me souvient du temps passé --
Qui mieulx ne peut, il est bien à son aise --
Quoando dormyve come la mya seignore --
Rire à l'entrée, plourer au départir --
Sans plus attendre, allégés moy ma dame --
Si ainsi est que me veuillez aymer --
Si le plaisir d'honneste jouyssance --
Si vous estes m'amye, je vous donneray bon temps --
Si vous voulez, je le veulx bien --
Sonnez my donc quant vous yrez --
Tous compaignons qui beuvés voluntiers --
Vostre bonheur me conduit en tristesse --
Vous aurés tout ce qui est mien [2] --
Vray Dieu, las, que ferai-je --
Vueillent ou non les envieux --
v. 5. A gouverner femmes à fort affaire --
A l'aventure, tous mes amys [Fricassée] --
Allons jouer sur le jonc, le joly jonc --
Amoureux suis dont pas ne me contente --
Amour ne peult en virile courage --
Amour peult tout, soit plaisir ou tristesse --
Amye, hélas, je suys dolent --
A ton départ ne me demeure rien --
A vous, command, je suys prest de servir --
Blanc et clairet sont les couleurs --
Ce raporteur et languart envieux --
Content je suys de madame Fortune --
Contre raison trop m'as voulu m'effaire --
Dame Vénus, rendz le cueur amoreulx --
De moy avez le cueur et corps en gaige --
Desliez-moy, ma maistresse, m'amye --
De trop aymer tout homme nest pas sage --
Dite di non amar quanto vi piace --
Du plasmateur de terre et cieulx --
En espoir viz et crainte me tourmente --
Entre vous qui aymés bon vin et bon poisson --
Es-tu bien malade, dy, mon compaignon --
Et gentil ma mareschal, ferreras tu pas mon cheval --
Faictes sans dire et vous taisez --
Faictes-vous bien sans cause déchasser --
Filz de Vénus, des amoureux support --
Humble et loyal vers ma dame seray --
J'ay court plaisir et longue patience --
J'ay trouvé part, adieu te dis fortune --
Je n'ayme plus la mondaine plaisance --
Je suys en doubte et ne le puys sçavoir --
Just et amer de vous la spécieuse --
Laissez cela, laissez, je crainctz fort ceste troigne --
Las, cruel départir, veulx-tu faire mourir --
Las, fauldra-il soubz l'umbre d'ung mary --
L'aultre jour dedans ung jardin --
L'aveugle Amour, ce petit envieux --
Le deul d'amours ay par longtemps porté --
L'espousé la premiere nuict --
Le train d'aymer, c'est ung parfaict déduyct --
Le trop dissimuler en amours et oppresse --
Lors demourra l'espérance asseurée --
Mes bons amys ont pourchassé ma mort --
Miséricorde au pauvre langoureux --
Mon bien et mal en toy gist seulement --
Mon petit cueur, c'est voulu à donner --
Ne sçay pourquoy vostre grace ay perdu --
On dict bien vray la maulvaise fortune --
On le voit bien le mal en quoy je suis --
O vous souspirs, qui sortez de ce lieu --
Par bien servir, j'ay dueil pour récompense --
Par ung matin d'esté, sur la doulce roussée --
Pleust à Jésus que je feusse à la porte --
Plus ne me fault estre amoureux --
Pour ma maistresse et moy honneur garde --
Pour ung nouveau qui par doulceur te flate --
Puis qu'il me plaist, à qui doibt il desplaire --
Quant j'estois petite garce --
Qui me vouldra à gré servir --
Qui par servir n'aquiert grace me gré --
Rossignollet, congnoys-tu poinct m'amye --
Sans toy présent je ne vaulx moins que morte --
Sy dire je l'osoye qu'il my fault tant souffrir --
Sy je l'ayme c'est bien raison --
Si pour sçavoir le malheur advenir --
Si sa vertu et grace --
Tant que le bleu aura nom loyaulté --
Ton doulx regard donne peine à mon cueur --
Triquedon daine, laridaine --
Vertu le veult et Amour me commande --
Vostre amytié bien congnoistre vouldroye.
Series Title: Corpus mensurabilis musicae, 93.
Other Titles: Chansons,
Chansons et motets en canon a quatre parties sur deux.
Chansons nouvelles en musique.
Chansons musicales.
Chansons musicales.
Chansons musicales.
Chansons musicales.
Chansons musicales.
Responsibility: edited by Albert Seay.

Reviews

User-contributed reviews
Retrieving GoodReads reviews...
Retrieving DOGObooks reviews...

Tags

Be the first.

Similar Items

Confirm this request

You may have already requested this item. Please select Ok if you would like to proceed with this request anyway.

Linked Data


<http://www.worldcat.org/oclc/10037852>
dcterms:hasPart
dcterms:hasPart
dcterms:hasPart
library:oclcnum"10037852"
library:placeOfPublication
library:placeOfPublication
owl:sameAs<info:oclcnum/10037852>
rdf:typej.2:Sheet_music
rdf:typej.3:Score
schema:about
schema:about
schema:about
schema:about
schema:about
schema:contributor
schema:creator
schema:datePublished"1983/"
schema:datePublished"1983/9999"
schema:description"v. 3. Abus sert à conduire en court -- A déclarer mon affection my souffit l'escripture -- A desjuner, la belle andouille -- Adieu amours, de vous suys las -- Ainsy meurs vif et mon cueur se tourmente -- Amour vault trop qui bien s'en sçait déffaire -- Arrière l'amoureux affaire -- Bany d'amours par une oultrecuidance -- Boute ly ty mesme de l'enclen que main -- Certes, ce n'est pas gloire chevaleureuse ; Ces facheux sotz qui mésdisent d'aymer -- C'est à ce coup que j'auray jouissance -- C'est boucané de se tenir à une -- C'est grand erreur de cuider présumer -- C'est grand plaisir d'estre amoureux -- Considerant les devis tant joyeulx -- D'amours je suys déshéritée -- D'amours me plains à bon droit et raison -- De triste dueil vivre me faict la mort -- Dolent départ du lieu tant fort aymé -- En attendant qui très mal me contente -- En languissant je meurs sans esperance -- En regardant son gratieux maintien -- En souspirant les griefz souspirs d'amours -- Espoir je sers, pensant avoir secours ; Fortune, lesse moy la vie -- Hé dieu, qui my confortera -- Héllas, héllas, je suys bany -- Héllas, or ay je bien perdu -- Héllas, que c'est ung grant remort -- Héllas, se je vivoys mil ans -- Incessament je my tourmente -- J'auroys grant tort de méspriser amours -- J'ay esperé ce qui point ne me appaise ; J'ay grant desir d'avoir plaisir d'amour mondaine -- J'ay mis mon cueur en ung lieu seulement -- J'ay trop aymé, vrayment je le confesse -- J'ay trop loué amour et sa noblesse -- Je brusle et ars et est mon cueur espris -- Je demeure seulle esgarée -- Je l'ay requise de mes belles amours -- Je my plains fort, non pas de ma maistresse -- Je ne sçay pas comment -- La grant douleur que j'ay au vif -- La seureté ne sera plus -- Le cueur est mien qui oncques ne fut pris -- L'espoir que j'ay d'acquérir vostre grace -- Le trop longtemps qu'ay esté sans te veoir -- Mais que ce fust le plaisir d'elle -- Mon cueur avez par subtille manière -- Nature avoit fait ung oeuvre de passe -- On n'en fait plus si on ne les commande -- Or suis je pris en merveilleux arroy -- Par toy livré suys à la mort -- Pis ne me peult venir que j'ay jusques icy -- Possible n'est d'avoir plus de soulas -- Pour tout le moins ayez en souvenir -- Quand vous voudrez faire une amye -- Quant je pense en vous, ma bien aymée -- Que t'aige fait, désplaisante fortune -- S'esbahist on se j'ay perdu le taint -- Si j'ay erré et fait piteuse queste -- Si je regrette et my complains -- Si la nature en la diversité -- Si mon amy venoit en nuyt, pas je ne nye -- Si mon espoir a lieu pour bien servir -- Si par souffrir on peult vaincre fortune -- Trop longuement avez tenu en l'air mon cueur -- Trop se fier au promesses d'aultruy -- Une pastourelle gentile et ung berger -- Ung vry amant doibt estre souffreteux -- Veu le crédit que de moy vous avez -- Vive la marguerite, c'est une noble fleur -- Vostre bon bruyt et beaulté naturelle -- v. 4. A bien grant deul me puis je bien retraire -- A Paris prez les billettes, gentil mareschal -- A si grant tort vous m'avés prins en haine -- Au port d'amours me fault user ma vie -- Auprès de vous secretement demeure [Fricassée] -- Bon jour, m'amye, bon jour et bon an -- Celuy est sot qui de femme s'asotte -- C'est tout abus, c'est grant folie -- De jour en jour tu me fais consumer -- De ton gent corps, l'excellente facture -- Dictes moy, je vous supplie -- Dieu vous gard, ma belle amye -- Douloir me puys et non me secourir -- En regardant son gratieux maintien -- Et quant je suis couchée, O mon villain mary -- Faulte d'argent, Dieu te mauldie -- France, par consolation -- Hau le boys, vignerons gentilz -- Hé, hermite, saint hermite -- Héllas, héllas, m'avez vous oubliée -- Hola hé! Par la vertu goy -- Jamais je n'aymeray grant homme -- J'attens l'aumosne de douleur -- J'ay bon vouloir de vous servir -- Je m'en voys au verd boys -- Je meurs de soif auprès de la fontaine -- Je n'en puys plus et n'ay qui me sequeure -- Je ne puis estre en vostre grace -- Joyeusement il fait bon vivre -- La teste my fait si grant mal -- L'aultre jour je vis par ung matin -- Le mal que j'ay c'est d'avoir offensé -- Maintenant voy que fortune m'a prins -- Mon cueur me suyt, me suyvant me pourchasse -- Mon povre cueur ne pourroit plus porter -- N'ayés ennui pour ceste départie -- Nous estions troys compaignons, qui allions -- Nous estions troys compaignons, tous d'une livrée -- Nulle oraison ne te debvroit tant plaire -- Or plaise à Dieu, las, devant que je meure -- Plus ne me fault estre amoureux -- Pour le grant grief que mon esprit endure -- Pourtant si suys ung peu jeunette d'aage -- Puys qu'il est fait, de riens ne sert la plaincte -- Quant me souvient du temps passé -- Qui mieulx ne peut, il est bien à son aise -- Quoando dormyve come la mya seignore -- Rire à l'entrée, plourer au départir -- Sans plus attendre, allégés moy ma dame -- Si ainsi est que me veuillez aymer -- Si le plaisir d'honneste jouyssance -- Si vous estes m'amye, je vous donneray bon temps -- Si vous voulez, je le veulx bien -- Sonnez my donc quant vous yrez -- Tous compaignons qui beuvés voluntiers -- Vostre bonheur me conduit en tristesse -- Vous aurés tout ce qui est mien [2] -- Vray Dieu, las, que ferai-je -- Vueillent ou non les envieux -- v. 5. A gouverner femmes à fort affaire -- A l'aventure, tous mes amys [Fricassée] -- Allons jouer sur le jonc, le joly jonc -- Amoureux suis dont pas ne me contente -- Amour ne peult en virile courage -- Amour peult tout, soit plaisir ou tristesse -- Amye, hélas, je suys dolent -- A ton départ ne me demeure rien -- A vous, command, je suys prest de servir -- Blanc et clairet sont les couleurs -- Ce raporteur et languart envieux -- Content je suys de madame Fortune -- Contre raison trop m'as voulu m'effaire -- Dame Vénus, rendz le cueur amoreulx -- De moy avez le cueur et corps en gaige -- Desliez-moy, ma maistresse, m'amye -- De trop aymer tout homme nest pas sage -- Dite di non amar quanto vi piace -- Du plasmateur de terre et cieulx -- En espoir viz et crainte me tourmente -- Entre vous qui aymés bon vin et bon poisson -- Es-tu bien malade, dy, mon compaignon -- Et gentil ma mareschal, ferreras tu pas mon cheval -- Faictes sans dire et vous taisez -- Faictes-vous bien sans cause déchasser -- Filz de Vénus, des amoureux support -- Humble et loyal vers ma dame seray -- J'ay court plaisir et longue patience -- J'ay trouvé part, adieu te dis fortune -- Je n'ayme plus la mondaine plaisance -- Je suys en doubte et ne le puys sçavoir -- Just et amer de vous la spécieuse -- Laissez cela, laissez, je crainctz fort ceste troigne -- Las, cruel départir, veulx-tu faire mourir -- Las, fauldra-il soubz l'umbre d'ung mary -- L'aultre jour dedans ung jardin -- L'aveugle Amour, ce petit envieux -- Le deul d'amours ay par longtemps porté -- L'espousé la premiere nuict -- Le train d'aymer, c'est ung parfaict déduyct -- Le trop dissimuler en amours et oppresse -- Lors demourra l'espérance asseurée -- Mes bons amys ont pourchassé ma mort -- Miséricorde au pauvre langoureux -- Mon bien et mal en toy gist seulement -- Mon petit cueur, c'est voulu à donner -- Ne sçay pourquoy vostre grace ay perdu -- On dict bien vray la maulvaise fortune -- On le voit bien le mal en quoy je suis -- O vous souspirs, qui sortez de ce lieu -- Par bien servir, j'ay dueil pour récompense -- Par ung matin d'esté, sur la doulce roussée -- Pleust à Jésus que je feusse à la porte -- Plus ne me fault estre amoureux -- Pour ma maistresse et moy honneur garde -- Pour ung nouveau qui par doulceur te flate -- Puis qu'il me plaist, à qui doibt il desplaire -- Quant j'estois petite garce -- Qui me vouldra à gré servir -- Qui par servir n'aquiert grace me gré -- Rossignollet, congnoys-tu poinct m'amye -- Sans toy présent je ne vaulx moins que morte -- Sy dire je l'osoye qu'il my fault tant souffrir -- Sy je l'ayme c'est bien raison -- Si pour sçavoir le malheur advenir -- Si sa vertu et grace -- Tant que le bleu aura nom loyaulté -- Ton doulx regard donne peine à mon cueur -- Triquedon daine, laridaine -- Vertu le veult et Amour me commande -- Vostre amytié bien congnoistre vouldroye."
schema:exampleOfWork<http://worldcat.org/entity/work/id/370814029>
schema:hasPart
schema:hasPart
schema:hasPart
schema:name"Cantus anonymorum de libris Petri Attaingnant"
schema:publisher
schema:publisher
schema:url

Content-negotiable representations

Close Window

Please sign in to WorldCat 

Don't have an account? You can easily create a free account.