skip to content
Oeuvres complètes Preview this item
ClosePreview this item
Checking...

Oeuvres complètes

Author: Claude GoudimelHenri GagnebinRudolf HäuslerEleanor LawryLuther A DittmerAll authors
Publisher: New York : Institute of Mediaeval Music, ©1967-1983.
Series: Gesamtausgaben, Bd. III/1-14.
Edition/Format:   Musical score : Chansons, polyphonic : Motets : Masses : Multiple forms : Part-songs : FrenchView all editions and formats
Database:WorldCat
Rating:

(not yet rated) 0 with reviews - Be the first.

Subjects
More like this

 

Find a copy in the library

&AllPage.SpinnerRetrieving; Finding libraries that hold this item...

Details

Genre/Form: Scores
Additional Physical Format: Online version:
Goudimel, Claude, d. 1572.
Oeuvres complètes.
New York : Institute of Mediaeval Music, c1967-1983
(OCoLC)607109493
Document Type: Musical Score
Music Type: Part-songs; Motets; Masses; Chansons, polyphonic
All Authors / Contributors: Claude Goudimel; Henri Gagnebin; Rudolf Häusler; Eleanor Lawry; Luther A Dittmer; Pierre Pidoux
ISBN: 0912024488 9780912024486 0912024496 9780912024493 091202450X 9780912024509 0912024569 9780912024561 0912024577 9780912024578 0912024585 9780912024585
OCLC Number: 1378696
Notes: For 2-8 voices.
French or (in v. 11-12) Latin words.
Editors' text in English, French, and German.
Description: 1 score (14 v.) : facsims. ; 30 cm.
Contents: v. 1. Premier livre des psaumes en forme de motets d'après l'édition de 1557. Pseaume XXXVI. Du malin les faits vicieux (Dixit injustus ut delinquat in semetipso) ; Pseaume XLIII. Revenge moy, prens la querelle (Iudica me Deus) ; Pseaume CXXVIII. Bienheureux et quiconques (Beati omnes qui timent Dominum) ; Pseaume XI. Veu que du tout en Dieu mon cueur s'appuye (In Domino confido) ; Pseaume LI. Misericorde au povre vicieux (Miserere mei Deus) ; Pseaume LXXIX. Les gens entrés sont en ton heritage (Deus venerunt gentes in haereditatem) ; Pseaume CXIV. Quand Israel hors d'Egypte sortit (In exitu Israel de Aegypto) ; Pseaume CXV. Non point à nous, non point à nous Seigneur (Non nobis Domine, non nobis) ; Pseaume XIII. Jusques à quand as estably (Usque quo Domine oblivisceris) ; Les commandemens de Dieu: Exode XX (Audi Israel). v. 2. Second livre des psaumes en forme de motets d'après l'édition de 1559. Pseaume CIII. Sus, loués Dieu (Benedic anima mea Domino) ; Pseaume CXIII. Enfans, qui le Seigneur (Laudate pueri Dominum) ; Pseaume XLVI. Dès qu'adversité (Deus noster refugium et virtus) ; Pseaume LXXXVI. Mon Dieu, preste moy l'oreille (Inclina, Domine, aurem tuam) ; Pseaume XXXII. O bien heureux (Beati quorum remissae sunt) ; Pseaume IX. De tout mon cueur (Confitebor tibi, Domine) ; Pseaume IV. Quand je t'invoque (Cum invocarem) ; Pseaume CI. Vouloir m'est pris (Misericordiam et judicium cantabo). v. 3. Troisième livre des psaumes en forme de motets d'après les éditions de 1557 et 1561. Pseaume CXLIII. Seigneur Dieu, oy l'oraison mienne (Domine, exaudi orationem meam) ; Pseaume CXVIII. Rendés à Dieu louange et gloire (Confitemini Domino, quoniam) ; Pseaume V. Aux parolles que je veux dire (Verba mea auribus percipe) ; Pseaume I. Qui au conseil des malins n'a esté (Beatus vir qui non abiit) ; Pseaume XXXIII. Reveillés vous, chacun fidelle (Exultate justi in Domino) ; Pseaume XXIII. Mon Dieu me paist sous sa puissance haute (Dominus regit me et nihil) ; Pseaume L. Le Dieu, le fort, l'Eternel parlera (Deus Deorum Dominus locutus est). v. 4. Quatrième livre des psaumes en forme de motets d'après les éditions de 1560 et 1565. Pseaume VII. Mon Dieu, j'ay en toy esperance (Domine Deus meus in te speravi) ; Pseaume XV. Qui est-ce qui conversera (Domine quis habitabit) ; Pseaume XXV. A toy, mon Dieu, mon cueur monte (Ad te Dominum levavi animam meam) ; Pseaume II. Pourquoy font bruit et s'assemblent les gens (Quare fremuerunt gentes) ; Pseaume VIII. O notre Dieu, et Seigneur amiable (Domine Dominus noster quam admirabile) ; Pseaume LXXII. Tes jugemens, Dieu veritable (Deus judicium tuum regi da) ; Pseaume X. D'où vient cela, Seigneur, je te supply (Domine ut quid recessisti longe) ; Pseaume XIV. Le fol malin en son cueur dit et croit (Dixit insipiens in corde suo) ; Le cantique de Simeon Or laisse, Createur (Nunc dimittis servum tuum, Domine). v. 5. Cinquième livre des psaumes en forme de motets d'après les éditions de 1562 et 1566. Pseaume XXXIIII. Jamais ne cesseray (Benedicam Dominum in omni) ; Pseaume XC. Tu as esté, Seigneur (Domine, refugium factus es) ; Pseaume XLI. O bien-heureux qui juge sagement (Beatus vir qui intelligit) ; Pseaume XVI. Sois moy, Seigneur, ma garde (Conserva me, Domine) ; Pseaume CXXIX. Dès ma jeunesse ils m'ont fait (Saepe expugnaverunt me) ; Pseaume XL. Apres avoir constamment attendu (Expectans expectavi Dominum) ; Pseaume XLII. Ainsi qu'on oit le cerf bruire (Quem admodum desiderat cer[v]us) ; Pseaume CXXIIII. Or peut bien dire Israël (Nisi quia Dominus erat) ; Pseaume XXXV. Deba contre mes debateurs (Iudica Domine, nocentes) ; Pseaume XXIX. Vous tous princes et Seigneurs (Afferte Domino). v. 6. Sixième livre des psaumes en forme de motets d'après l'édition de 1565. Pseaume CIIII. Sus, sus, mon ame, il te faut dire bien (Benedic, anima mea, Domino) ; Pseaume XCII. O que c'est chose belle (Bonum est confidere) ; Pseaume XXXIX. J'ay dit en moy, De pres je viseray (Dixi custodiam vias) ; Pseaume CII. Seigneur, enten ma requeste (Domine exaudi orationem) ; Pseaume LXXXVII. Dieu pour fonder son tresseur habitacle (Fundamenta eius in montibus) ; Pseaume LVI. Misericorde à moy povre affligé (Miserere mei Deus quoniam) ; Pseaume LXXXV. Avec les tiens, Seigneur, tu as fait paix (Benedixisti Domine). v. 7. Septième livre des psaumes en forme de motets d'après l'édition de 1566. Pseaume XLIX. Peuples oyez, et l'aureille prestez (Audite haec omnes gentes) ; Pseaume III. O Seigneur, que de gens (Domine quid multiplicati sunt) ; Pseaume XLIIII. Or avons nous de noz oreilles (Deus auribus nostris) ; Pseaume XX. Le Seigneur ta priere entende (Exaudiat te Dominus) ; Pseaume CXX. Alors qu'affliction me presse (Ad Dominum cum tribularer) ; Pseaume XXX. Seigneur, puis que m'as retiré (Exaltabo te, Domine) ; Pseaume CXXXI. Seigneur, je n'ay point le coeur fier (Domine, non est exaltatum) ; Pseaume XVIII. Je t'aymeray en toute obeissance (Diligam te, Domine). v. 8. Huitième livre des psaumes en forme de motets d'après l'édition de 1566. Pseaume XLVII. Or sus tous humains (Omnes gentes plaudite manibus) ; Pseaume XIX. Les cieux en chacun lieu (Coeli enarrant) ; Pseaume CXLII. J'ay de ma voix à Dieu crié (Voce mea ad Dominum) ; Pseaume VI. Ne vueille pas, ô Sire (Domine ne in furore) ; Pseaume XXVII. Le Seigneur est la clarté (Dominus illuminatio mea) ; Pseaume XLVIII. C'est en sa tressaincte cité (Magnus Dominus et laudabilis) ; Pseaume XXVIII. O Dieu qui es ma forteresse (Ad te Domine clamabo) ; Pseaume XXXVII. Ne sois fasché (Noli aemulari in malignantibus). v. 9. Les 150 psaumes d'après les Éditions de 1564 et 1565. Pseaume I. Qui au conseil des malins n'a esté (Beatus vir qui non abiit) ; Pseaume II. Pourquoy font bruit et s'assemblent les gens (Quare fremuerunt gentes) ; Pseaume III. O Seigneur que de gens (Domine quid multiplicati sunt) ; Pseaume IV. Quand je t'invoque, helas? Escoute (Cum invocarem) ; Pseaume V. Aux paroles que je veux dire (Verba mea auribus percipe) ; Pseaume VI. Ne vueille pas, ô Sire (Domine, ne in furore) ; Pseaume VII. Mon Dieu, j'ay en toy esperance (Domine Deus meus in te speravi) ; Pseaume VIII. O nostre Dieu et Seigneur amiable (Domine Dominus noster quam admirabile) ; Pseaume IX. De tout mon coeur t'exalteray (Confitebor tibi Domine) ; Pseaume X. D'où vient cela, Seigneur, je te suppli' (Ut quid Domine recessisti) ; Pseaume XI. Veu que du tout en Dieu mon coeur s'appuye (In Domino confido) ; Pseaume XII. Donne secours, Seigneur, il en est heure (Salvum me fac, Domine) ; Pseaume XIII. Jusques à quand as establi (Usquequo Domine oblivisceris) ; Pseaume XIV. Le fol malin en son coeur dit et croit (Dixit insipiens in corde suo) ; Pseaume XV. Qui est-ce qui conversera (Domine quis habitabit) ; Pseaume XVI. Sois moy, Seigneur, ma garde et mon appui (Conserva me Domine) ; Pseaume XVII. Seigneur, enten à mon bon droit (Exaudi Domine justitiam meam) ; Pseaume XVIII. Je t'aimeray en toute obeissance (Diligam te Domine) ; Pseaume XIX. Les cieux en chacun lieu (Coeli enarrant gloriam Dei) ; Pseaume XX. Le Seigneur ta priere entende (Exaudiat te Dominus) ; Pseaume XXI. Seigneur, le roy s'esjouira (Domine in virtute tua) ; Pseaume XXII. Mon Dieu, mon Dieu, pourquoy m'as-tu laissé (Deus Deus meus respice) ; Pseaume XXIII. Mon Dieu me paist sous sa puissance haute (Dominus regit me) ; Pseaume XXIV. La terre au Seigneur appartient (Domini est terra) ; Pseaume XXV. A toy, mon Dieu, mon coeur monte (Ad te Domine levavi) ; Pseaume XXVI. Seigneur, garde mon droict (Judica me Domine); Pseaume XXVII. Le Seigneur est la clarté qui m'adresse (Dominus illumination mea) ; Pseaume XXVIII. O Dieu, qui es ma forteresse (Ad te Domine clamabo) ; Pseaume XXIX. Vous tous princes et seigneurs (Afferte Domino filii Dei) ; Pseaume XXX. Seigneur, puis que m'as retiré (Exaltabo te Domine) ; Pseaume XXXI. J'ay mis en toy mon esperance (In te Domine speravi, non confundar) ; Pseaume XXXII. O bienheureux celui dont les commises (Beati quorum remissae sunt) ; Pseaume XXXIII. Resveillez vous chacun fidele (Exultate justi in Domino) ; Pseaume XXXIV. Jamais ne cesseray (Benedicam Domino in omni tempore) ; Pseaume XXXV. Deba contre mes debateurs (Judica Domine nocentes) ; Pseaume XXXVI. Du malin le meschant vouloir (Dixit injustus ut delinquat) ; Pseaume XXXVII. Ne sois fasché si durant ceste vie (Noli aemulari in malignantibus) ; Pseaume XXXVIII. Las! en ta fureur aiguë (Domine ne in furore quo arguas me) ; Pseaume XXXIX. J'ay dit en moy: De pres je viseray (Dixi custodiam vias meas) ; Pseaume XL. Après avoir constamment attendu (Expectans expectavi Dominum) ; Pseaume XLI. O bienheureux qui juge sagement (Beatus vir qui intelligit) ; Pseaume XLII. Ainsi qu'on oit le cerf bruire (Quemadmodum cervus desiderat) ; Pseaume XLIII. Revenge-moy, pren la querele (Judica me Deus) ; Pseaume XLIV. Or avons-nous de nos oreilles (Deus auribus nostris audivimus) ; Pseaume XLV. Propos exquis faut que de mon coeur sorte (Eructavit cor meum) ; Pseaume XLVI. Dès qu'adversité nous offense (Deus noster refugium et virtus) ; Pseaume XLVII. Or sus, tous humains (Omnes gentes plaudite manibus) ; Pseaume XLVIII. C'est en sa tressaincte cité (Magnus Dominus et laudabilis) ; Pseaume XLIX. Peuples oyez et l'aureille prestez (Audite haec omnes gentes) ; Pseaume L. Le Dieu, le fort, l'Eternel parlera (Deus deorum Dominus locutus est). v. 9. cont'd. Pseaume LI. Misericorde au povre vicieux (Miserere mei Deus secundum) ; Pseaume LII. Di moy malheureux qui te fies (Quid gloriaris in malitia) ; Pseaume LIII. Le fol malin en son coeur dit et croit (Dixit insipiens in corde suo) ; Pseaume LIV. O Dieu tout-puissant, sauve moy (Deus in nomine tuo salvum me fac) ; Pseaume LV. Exauce, o mon Dieu, ma priere (Exaudi Deus orationem meam) ; Pseaume VLI. Misericorde a moy povre affligé (Miserere mei Deus quoniam) ; Pseaume LVII. Aye pitié, aye pitié de moy (Miserere mie Deus, miserere) ; Pseaume LVIII. Entre vous conseillers, qui estes (Si vere utique justitiam) ; Pseaume LIX. Mon Dieu, l'ennemi m'environne (Eripe me de inimicis) ; Pseaume LX. O Dieu, qui nous as deboutez (Deus repulisti nos) ; Pseaume LXI. Enten à ce que je crie (Exaudi Deus deprecationem) ; Pseaume LXII. Mon ame en Dieu tant seulement (Nonne Deu subjecta) ; Pseaume LXIII. O Dieu, je n'ay Dieu fors que toy (Deus Deus meus ad te de luce vigilo) ; Pseaume LXIV. Enten à ce que je veux dire (Exaudi Deus orationem meam) ; Pseaume LXV. O Dieu, la gloire qui t'est deue (Te decet hymnus) ; Pseaume LXVI. Or sus, louez Dieu tout le monde (Jubilate Deo omnis terra) ; Pseaume LXVII. Dieu nous soit doux et favorable (Deus misereatur nostri) ; Pseaume LXVIII. Que Dieu se monstre seulement (Exurgat Deus) ; Pseaume LXIX. Helas, Seigneur, je te pri' sauve moy (Salvum me fac Deus) ; Pseaume LXX. O Dieu, où mon espoir j'ay mis (Deus in adjutorium intende) ; Pseaume LXXI. J'ay mis en toy mon esperance (In te Domine speravi) ; Pseaume LXXII. Tes jugemens, Dieu veritable (Deus judicium tuum regi da) ; Pseaume LXXIII. Si est-ce que Dieu est très doux (Quam bonus Israel) ; Pseaume LXXIV. D'où vient, Seigneur, que tu nous as espars (Ut quid Deus repulisti) ; Pseaume LXXV. O Seigneur, loué sera (Confitebimur tibi Deus) ; Pseaume LXXVI. C'est en Judee proprement (Notus in Judaea Deus) ; Pseaume LXXVII. A Dieu ma voix j'ay haussee (Voce mea ad Dominum clamavi) ; Pseaume LXXVIII. Sois ententif, mon peuple, à ma doctrine (Attendite popule meus) ; Pseaume LXXIX. Les gens entrez sont en ton heritage (Deus venerunt gentes in haereditatem) ; Pseaume LXXX. O pasteur d'Israel, escoute (Qui regis Israel intende) ; Pseaume LXXXI. Chantez gayement (Exultate Deo adjutori nostro) Pseaume LXXXII. Dieu est assis en l'assemblee (Deus stetit in synagoga) ; Pseaume LXXXIII. O Dieu, ne sois plus a requoy (Deus quis similis erit) ; Psaume LXXXIV. O Dieu des armees, combien (Quam dilecta tabernacula) ; Pseaume LXXXV. Avec les tiens, Seigneur, tu as fait paix (Benedixisti Domine terram) ; Pseaume LXXXVI. Mon Dieu, preste moy l'aureille (Inclina Domine aurem tuam) ; Pseaume LXXXVII. Dieu, pour fonder son tresseur habitacle (Fundamenta eius in montibus) ; Pseaume LXXXVIII. O Dieu eternel, mon sauveur (Domine Deus salutis meae) ; Pseaume LXXXIX. Du Seigneur les bontez (Misericordias Domini) ; Pseaume XC. Tu as esté, Seigneur, nostre retraite (Domine, refugium factus es) ; Pseaume XCI. Qui en la garde du haut Dieu (Qui habitat in adjutorio altissimi) ; Pseaume XCII. O que c'est chose belle (Bonum est confiteri Domino) ; Pseaume XCIII. Dieu est regnant, de grandeur tout vestu (Dominus regnavit, decorem) ; Pseaume XCIV. O Eternel, Dieu des vengeances (Deus ultionum Dominus) ; Pseaume XCV. Sus, esgayons-nous au Seigneur (Venite exultemus Domino) ; Pseaume XCVI. Chantez à Dieu chanson nouvelle (Cantate Domino canticum novum, cantate) ; Pseaume XCVII. L'Eternel est regnant (Dominus regnavit, exultet terra) ; Pseaume XCVIII. Chantez à Dieu nouveau cantique (Cantate Domino canticum novum, quia) ; Pseaume XCIX. Or est maintenant (Dominus regnavit, irascantur) ; Pseaume C. Vous tous qui la terre habitez (Jubilate Deo omnis terra omnis terra) ; Pseaume CI. Vouloir m'est pris de mettre en escriture (Misericordiam et judicium). v. 9. cont'd. Pseaume CII. Seigneur, enten ma requeste (Domine exaudi orationem) ; Pseaume CIII. Sus, louez Dieu, mon ame, en toute chose (Benedic anima mea Domino, et omnia) ; Pseaume CIV. Sus, sus, mon ame, il te faut dire bien (Benedic anima mea Domino, Domine) ; Pseaume CV. Sus, qu'un chacun de nous sans cesse (Confitemini Domino et invocate) ; Pseaume CVI. Louez Dieu, car il est benin (Confitemini Domino quoniam bonus) ; Pseaume CVII. Donnez au Seigneur gloire (Confitemini Domino quoniam bonus) ; Pseaume CVIII. Mon coeur est dispos, ô mon Dieu (Paratum cor meum) ; Pseaume CIX. O Dieu, mon honneur et ma gloire (Deus laudem meam) ; Pseaume CX. L'Omnipotent à mon seigneur et maistre (Dixit Dominus Domino meo) ; Pseaume CXI. Du Seigneur Dieu en tous endroits (Confitebor tibi Domine) ; Pseaume CXII. O bienheureuse la personne (Beatus vir qui timet Dominum) ; Pseaume CXIII. Enfans, qui le Seigneur servez (Laudate pueri Dominum) ; Pseaume CXIV. Quand Israel hors d'Egypte sortit (In exitu Israel de Aegypto) ; Pseaume CXV. Non point à nous, non point à nous Seigneur (Non nobis, Domine, non nobis) ; Pseaume CXVI. J'aime mon Dieu, car lorsque j'ay crié (Dilexi quoniam) ; Pseaume CXVII. Toutes gens louez le Seigneur (Laudate Dominum omnes gentes) ; Pseaume CXVIII. Rendez à Dieu louange et gloire (Confitemini Domino quoniam bonus) ; Pseaume CXIX. Bienheureuse est la personne qui vit (Beati immaculati in via) ; Pseaume CXX. Alors qu'affliction me presse (Ad Dominum cum tribularer) ; Pseaume CXXI. Vers les monts j'ay levé les yeux (Levavi oculos meos in montes) ; Pseaume CXXII. Incontinent que j'eu ouy (Laetatus sum in his) ; Pseaume CXXIII. A toy, ô Dieu, qui es là-haut aux cieux (Ad te levavi oculos meos) ; Pseaume CXXIV. Or peut bien dire Israel maintenant (Nisi quia Dominus erat in nobis) ; Pseaume CXXV. Tout homme qui son esperance (Qui confidunt in Domino) ; Pseaume CXXVI. Alors que de captivité (In convertendo, Dominus, captivitatem) ; Pseaume CXXVII. On a beau sa maison bastir (Nisi Dominus aedificaverit domum) ; Pseaume CXXVIII. Bienheureux est quiconques (Beati omnes qui timent Dominum) ; Pseaume CXXIX. Dès ma jeunesse ils m'ont fait mille assauts (Saepe expugnaverunt me) ; Pseaume CXXX. Du fons de ma pensee (De profundis clamavi) ; Pseaume CXXXI. Seigneur, je n'ay point le coeur fier (Domine non est exaltatum) ; Pseaume CXXXII. Vueille, Seigneur, estre recors (Memento Domine David) ; Pseaume CXXXIII. O combien est plaisant et souhaitable (Ecce quam bonum) ; Pseaume CXXXIV. Or sus, serviteurs du Seigneur (Ecce nunc benedicite Dominum) ; Pseaume CXXXV. Chantez de Dieu le renom (Laudate nomen Domini) ; Pseaume CXXXVI. Louez Dieu tout hautement (Confitemini Domino quoniam bonus) ; Pseaume CXXXVII. Estans assis aux rives aquatiques (Super flumina Babylonis) ; Pseaume CXXXVIII. Il faut que de tous mes esprits (Confitebor tibi Domine) ; Pseaume CXXXIX. O Dieu, tu cognois qui je suis (Domine probasti me) ; Pseaume CXL. O Dieu, donne-moy delivrance (Eripe me Domine a♭ homine malo) ; Pseaume CXLI. O Seigneur, à toy je m'escrie (Domine clamavi ad te) ; Pseaume CXLII. J'ay de ma voix à Dieu crié (Voce mea ad Dominum clamavi) ; Pseaume CXLIII. Seigneur Dieu, oy l'oraison mienne (Domine exaudi orationem meam) ; Pseaume CXLIV. Loué soit Dieu, ma force en tous alarmes Benedictus Dominus) ; Pseaume CXLV. Mon Dieu, mon roy, haut je t'esleveray (Exaltabo te Deus) ; Pseaume CXLVI. Sus, mon âme, qu'on benie (Lauda anima mea Dominum) ; Pseaume CXLVII. Louez Dieu, car c'est chose bonne (Laudate Dominum quoniam bonus) ; Pseaume CXLVIII. Vous tous les habitans des cieux (Laudate dominum de coelis) ; Pseaume CXLIX. Chantez á Dieu chanson nouvelle (Cantate Domino canticum novum) ; Pseaume CL. Or soit loué l'Eternel (Laudate Dominum in sanctis) ; Les commandemens de Dieu-Exo. XX. ; Le cantique de Simeon-Luc II. ; Priere avant le repas ; Priere après le repas. v. 10. Les 150 psaumes d'après les éditions de 1568 et 1580. v. 11. Motets latins et Magnificats. Domine, quid multiplicati sunt ; Gabriel angelus ; Ista est speciosa ; Hodie nobis ; Videntes stellam magi ; Magnificat primi toni ; Magnificat tertii toni ; Magnificat octavi toni. v. 12. Les messes d'après les éditions de 1552, 1554 et 1558. Missa Il ne se trouve en amytié ; Missa Le bien que j'ay ; Missa Audi filia ; Missa Tant plus je mets ; Missa De mes ennuys / Goudimel --
Il ne se trouve en amytié / Sandrin --
Le bien que j'ay ; De mes ennuys / Arcadet --
Tant plus je mets / Maillard. v. 13. Chansons (Profanes et spirituelles). Allez mes soupirs amoureux ; Amour long temps m'a tenu en ses lacs ; Amour me tue, et si je ne veux dire ; Amour que tu me fais de mal ; Amour quiconqu'ait dit que le ciel fut ton père ; Au moins mon Dieu ne m'abandonne point ; Au saintz siege d'amour, des grands dieux le vainqueur ; Aymé je suis, ny n'aime aucunement ; Bon jour mon cueur, bon jour ma douce vie ; Ce disoit une jeune dame ; Ce franc baiser, ce baiser amiable ; Celuy qui n'ayme est malheureux ; Ce qui pour moy en ce monde fut mis ; Certes mon oeil fut trop adventureux ; Chacun qui me voit tous les jours ; Comme le feu sans chaleur ne veult estre ; D'amour me plaintz, et du mal que je sentz ; Demandez vous en qui je me console ; De plus aymer, fy j'en quicte les armes ; Du jeu d'aymer Martin fort curieux ; Du jour que je feuz amoureux ; Errant par les champs de la grace ; Et vray Dieu que l'on sera aise ; Faisons le dire mensonger ; Graces à Dieu qui de mort nous delivre ; Il me semble que la journée ; Jamais amour sans guerre n'est parfaict ; Je l'acolleray tantost ; Je m'asseurois que ce petit archier ; Je ne t'accuse amour de m'avoir fait outrage ; Je sens en moy croistre l'ardent desir ; Je sens l'affection qui à moy se vient rendre ; Je souffre passion d'une amour forte ; Je vois, je viens, je me pourmene ; Joye, et santé ma damoyselle ; Las! où fus tu? arreste toy pillarde ; La terre, l'eau, l'air, le feu, et les cieulx ; La volunté si long temps endormie ; L'heureux desir en mon affection ; Lors qu'à mes yeux se montre ta beauté ; Marie qui vouldroit vostre beau nom tourner ; Messire Pierre estonné ; Muses du bon poete de Sicile ; Ne pensés pas pour vous monstrer cruelle ; O Fortune, ô que tu m'es mal heureuse ; O mort dont ma vie est captive ; O qui aura sur mon heur advantage ; Or à ce jour le verd may se termine ; Or ne refuse donc pour ton amy choisir ; Par le desert de mes peines ; Plus tu cognois que je brusle pour toy ; Poste esgaré par trop adventureux ; Prenés mon cueur, dame, prenés mon cueur ; Puis que voulez que de vous je m'absente ; Puis qu'on se plait en langueur me nourrir ; Quand d'un doux oeil Marie me regarde ; Quand j'apperçoy ton beau chef jaunissant ; Quand quelque ennui, quelque destresse ; Que ce baiser me plaist ; Qui la vous faict tant regarder ; Qui maintient les rois et les princes [2] ; Qui renforcera ma voix ; Qui veult sçavoir quelle est m'amie ; Rien plus ne quiers, ma dame me contente ; Robin vouloit sa femme battre ; Si c'est un grief tourment que d'aymer sans partie ; Si l'ame estoit au corps semblable ; Si l'amytié n'est que conjonction ; Si la roze croist sans l'espine ; Si mon souspir et mon gemissement ; Si planteray-je le may ; Si quelque injure l'on vous dit ; Sus qu'un chacun se delibere ; Tant de beaulté n'a elle pas ; Tu me fais mourir de me dire ; Une jeune pucelette ; Vous m'avés promis ma mignonne ; Voyant tous les faits. v. 14. Opera dubia. Motets. Quare fremuerunt gentes ; Pater noster ; Exultate iusti in Domino ; Delectare in Domino --
83 pseaumes à 4 parties. Qui au conseil des malins n'a esté ; Pourquoy font bruit, et s'assemblent les gens ; O Seigneur, que de gens ; quand je t'invoque, helas, escoute ; Aux paroles que je veux dire ; Ne vueilles pas, ô Sire ; Mon Dieu, j'ay en toy esperance ; O nostre Dieu, et Seigneur amiable ; De tout mon coeur t'exalteray ; D'où vient cela, Seigneur, je te supply ; Veu que du tout en Dieu mon coeur s'appuye ; Donne secours, Seigneur, il en est heure ; Le fol malin en son coeur dit et croit ; Qui est-ce qui conversera ; Jusques à quand as estably ; Sois moy, Seigneur, ma garde et mon appuy ; Seigneur, enten à mon bon droit ; Je t'aymeray en toute obeissance ; Les cieux en chacun lieu ; Le Seigneur ta priere entende ; Seigneur, le roy s'esjouyra ; Mon Dieu, mon Dieu, pourquoy m'as-tu laissé ; Mon Dieu me paist sous sa puissance haute ; La terre au Seigneur appartient ; A toy, mon Dieu, mon coeur monte ; Seigneur garde mon droict ; Le Seigneur est la clarté qui m'adresse ; O Dieu, qui es ma forteresse ; Vous tous princes et seigneurs ; Seigneur, puis que m'as retiré ; J'ay mis en toy mon esperance ; O bienheureux celuy dont les commises ; Reveillés vous, chacun fidele ; Jamais ne cesseray de magnifier le Seigneur ; Deba contre mes debateurs ; Du malin les faits vicieux ; Ne sois fasché si durant ceste vie ; Làs, en ta fureur aiguë ; J'ay dit en moy, de pres je viseray ; Après avoir constamment attendu ; O bienheureux qui juge sagement ; Ainsi que la biche rée ; Revenge-moy, pren la querelle ; Or avons-nous de noz aureilles ; Propos exquis faut que de mon coeur sorte ; Dès qu'adversité nous offense ; Or, sus tous humains ; Le Dieu, le fort, l'Eternel parlera ; Misericorde au povre vicieux ; Tes jugemens, Dieu veritable ; Si est-ce que Dieu est tresdoux ; Les gens entrés sont en ton heritage ; Mon Dieu, preste-moy l'aureille ; Tu as esté, Seigneur, nostre retraite ; Qui en la garde du haut Dieu ; Vouloir m'est pris de mettre en escriture ; Sus, louez Dieu, mon ame, en toute chose ; Sus, sus, mon ame, il te faut dire bien ; Donnez au Seigneur gloire ; L'omnipotent à mon Seigneur et maistre ; Enfans, qui le Seigneur servez ; Quand Israel hors d'Egypte sortit ; No point à nous, non point à nous, Seigneur ; Rendez à Dieu louange et gloire ; Bienheureuse est la personne qui vit ; Alors qu'affliction me presse ; Vers les monts j'ay levé mes yeux ; Incontinent que j'eu ouy ; A toy, o Dieu, qui es là-haut ; Or peut bien dire Israel maintenant ; Tout homme qui son esperance ; Alors que de captivité ; On a beau sa maison bastir ; Bienheureux est quiconques ; Dès ma jeunesse ils m'ont fait mille assaux ; Du fons de ma pensée ; Seigneur, je n'ay point le coeur fier ; Vueilles, Seigneur, estre recors ; O combien est plaisant et souhaitable ; Or sus, serviteurs du Seigneur ; Estans assis aux rives aquatiques ; Il faut que de tous mes esprits ; Seigneur Dieu, oy l'oraison mienne ; Leve le coeur, ouvre l'aureille ; Or laisses, Createur, en paix ton serviteur ; Escoutez, cieux, et prestez audience ; O souverain pasteur et maistre ; Pere eternel, qui nous ordonnes --
Les Tragédies sainctes par Louis des Masures. En la force de toy ; Est-ce donq en vain ; Au grand Dieu vainqueur ; Non moi povre, je n'ay point ; Je sens (ô dur esmoy) ; Dieu, mon Dieu, sauve-moy ; Dès ma jeunesse errant en malheur suis ; Tu es en tous mes sentiers ; O comme est vaine la pensée ; Pour ton nom, mon Dieu, mon sauveur ; Si en vous le desir a lieu ; A la lumiere, au son bruyant des cieux ; A toy, c'est à toy, Dieu, ma puissance ; Las, helas, violente et dure ; Mon Dieu, si j'ay confort de toy ; A toy, vers ta montagne sainte ; Sus, ma lyre accorde, et commence ; Ta gloire, o Dieu, soit entendue ; Dieu souverain, de qui est à chacun ; Au long travail et dure attente ; Or à toy, Dieu mon pere ; Or de tes adversaires, sire ; O heureuse la journee ; Mais qu'avons-nous plus à craindre ; O Seigneur, que de gens ardens et diligens ; Qu'as-tu si fort à te douloir ; Dieu, pere, createur, gouverne de ta main ; A toy seul à jamais, à toy gloire et honneur ; Cuncta qui nutu moderatur alta ; A Dieu, au souverain Dieu ; Die, qui les cieux formas ; O Seigneur eternal, de ton lieu supernel ; Des malheurs la dure guerre ; Au grand Dieu vainqueur ; Sus, filles, à haute voix ; Resveillez-vous, resveillez ; Venez filles du Judée ; Dieu toutpuissant, Dieu de qui la main forte ; Delivre-moy, Seigneur, du mauvais homme ; Honneur à toy, o Dieu vivant ; Graces à Dieu qui de mort nous delivre.
Series Title: Gesamtausgaben, Bd. III/1-14.
Other Titles: Works.
Responsibility: Claude Goudimel ; publiées par Henri Gagnebin, Rudolf Häusler et Eleanor Lawry sous la direction de Luther A. Dittmer et Pierre Pidoux.

Reviews

User-contributed reviews
Retrieving GoodReads reviews...
Retrieving DOGObooks reviews...

Tags

Be the first.
Confirm this request

You may have already requested this item. Please select Ok if you would like to proceed with this request anyway.

Linked Data


<http://www.worldcat.org/oclc/1378696>
library:oclcnum"1378696"
library:placeOfPublication
library:placeOfPublication
owl:sameAs<info:oclcnum/1378696>
rdf:typej.3:Score
rdf:typej.2:Sheet_music
schema:about
schema:about
schema:about
schema:about
schema:about
schema:about
schema:about
schema:about
schema:about
schema:about
schema:about
schema:about
schema:about
schema:about
schema:about
schema:about
schema:about
schema:about
schema:about
schema:about
schema:about
schema:about
schema:about
schema:about
schema:about
schema:about
schema:contributor
schema:contributor
schema:contributor
schema:contributor
schema:contributor
schema:copyrightYear"1967"
schema:creator
schema:datePublished"1967/1983"
schema:description"v. 9. cont'd. Pseaume LI. Misericorde au povre vicieux (Miserere mei Deus secundum) ; Pseaume LII. Di moy malheureux qui te fies (Quid gloriaris in malitia) ; Pseaume LIII. Le fol malin en son coeur dit et croit (Dixit insipiens in corde suo) ; Pseaume LIV. O Dieu tout-puissant, sauve moy (Deus in nomine tuo salvum me fac) ; Pseaume LV. Exauce, o mon Dieu, ma priere (Exaudi Deus orationem meam) ; Pseaume VLI. Misericorde a moy povre affligé (Miserere mei Deus quoniam) ; Pseaume LVII. Aye pitié, aye pitié de moy (Miserere mie Deus, miserere) ; Pseaume LVIII. Entre vous conseillers, qui estes (Si vere utique justitiam) ; Pseaume LIX. Mon Dieu, l'ennemi m'environne (Eripe me de inimicis) ; Pseaume LX. O Dieu, qui nous as deboutez (Deus repulisti nos) ; Pseaume LXI. Enten à ce que je crie (Exaudi Deus deprecationem) ; Pseaume LXII. Mon ame en Dieu tant seulement (Nonne Deu subjecta) ; Pseaume LXIII. O Dieu, je n'ay Dieu fors que toy (Deus Deus meus ad te de luce vigilo) ; Pseaume LXIV. Enten à ce que je veux dire (Exaudi Deus orationem meam) ; Pseaume LXV. O Dieu, la gloire qui t'est deue (Te decet hymnus) ; Pseaume LXVI. Or sus, louez Dieu tout le monde (Jubilate Deo omnis terra) ; Pseaume LXVII. Dieu nous soit doux et favorable (Deus misereatur nostri) ; Pseaume LXVIII. Que Dieu se monstre seulement (Exurgat Deus) ; Pseaume LXIX. Helas, Seigneur, je te pri' sauve moy (Salvum me fac Deus) ; Pseaume LXX. O Dieu, où mon espoir j'ay mis (Deus in adjutorium intende) ; Pseaume LXXI. J'ay mis en toy mon esperance (In te Domine speravi) ; Pseaume LXXII. Tes jugemens, Dieu veritable (Deus judicium tuum regi da) ; Pseaume LXXIII. Si est-ce que Dieu est très doux (Quam bonus Israel) ; Pseaume LXXIV. D'où vient, Seigneur, que tu nous as espars (Ut quid Deus repulisti) ; Pseaume LXXV. O Seigneur, loué sera (Confitebimur tibi Deus) ; Pseaume LXXVI. C'est en Judee proprement (Notus in Judaea Deus) ; Pseaume LXXVII. A Dieu ma voix j'ay haussee (Voce mea ad Dominum clamavi) ; Pseaume LXXVIII. Sois ententif, mon peuple, à ma doctrine (Attendite popule meus) ; Pseaume LXXIX. Les gens entrez sont en ton heritage (Deus venerunt gentes in haereditatem) ; Pseaume LXXX. O pasteur d'Israel, escoute (Qui regis Israel intende) ; Pseaume LXXXI. Chantez gayement (Exultate Deo adjutori nostro) Pseaume LXXXII. Dieu est assis en l'assemblee (Deus stetit in synagoga) ; Pseaume LXXXIII. O Dieu, ne sois plus a requoy (Deus quis similis erit) ; Psaume LXXXIV. O Dieu des armees, combien (Quam dilecta tabernacula) ; Pseaume LXXXV. Avec les tiens, Seigneur, tu as fait paix (Benedixisti Domine terram) ; Pseaume LXXXVI. Mon Dieu, preste moy l'aureille (Inclina Domine aurem tuam) ; Pseaume LXXXVII. Dieu, pour fonder son tresseur habitacle (Fundamenta eius in montibus) ; Pseaume LXXXVIII. O Dieu eternel, mon sauveur (Domine Deus salutis meae) ; Pseaume LXXXIX. Du Seigneur les bontez (Misericordias Domini) ; Pseaume XC. Tu as esté, Seigneur, nostre retraite (Domine, refugium factus es) ; Pseaume XCI. Qui en la garde du haut Dieu (Qui habitat in adjutorio altissimi) ; Pseaume XCII. O que c'est chose belle (Bonum est confiteri Domino) ; Pseaume XCIII. Dieu est regnant, de grandeur tout vestu (Dominus regnavit, decorem) ; Pseaume XCIV. O Eternel, Dieu des vengeances (Deus ultionum Dominus) ; Pseaume XCV. Sus, esgayons-nous au Seigneur (Venite exultemus Domino) ; Pseaume XCVI. Chantez à Dieu chanson nouvelle (Cantate Domino canticum novum, cantate) ; Pseaume XCVII. L'Eternel est regnant (Dominus regnavit, exultet terra) ; Pseaume XCVIII. Chantez à Dieu nouveau cantique (Cantate Domino canticum novum, quia) ; Pseaume XCIX. Or est maintenant (Dominus regnavit, irascantur) ; Pseaume C. Vous tous qui la terre habitez (Jubilate Deo omnis terra omnis terra) ; Pseaume CI. Vouloir m'est pris de mettre en escriture (Misericordiam et judicium)."
schema:description"v. 8. Huitième livre des psaumes en forme de motets d'après l'édition de 1566. Pseaume XLVII. Or sus tous humains (Omnes gentes plaudite manibus) ; Pseaume XIX. Les cieux en chacun lieu (Coeli enarrant) ; Pseaume CXLII. J'ay de ma voix à Dieu crié (Voce mea ad Dominum) ; Pseaume VI. Ne vueille pas, ô Sire (Domine ne in furore) ; Pseaume XXVII. Le Seigneur est la clarté (Dominus illuminatio mea) ; Pseaume XLVIII. C'est en sa tressaincte cité (Magnus Dominus et laudabilis) ; Pseaume XXVIII. O Dieu qui es ma forteresse (Ad te Domine clamabo) ; Pseaume XXXVII. Ne sois fasché (Noli aemulari in malignantibus)."
schema:description"v. 9. cont'd. Pseaume CII. Seigneur, enten ma requeste (Domine exaudi orationem) ; Pseaume CIII. Sus, louez Dieu, mon ame, en toute chose (Benedic anima mea Domino, et omnia) ; Pseaume CIV. Sus, sus, mon ame, il te faut dire bien (Benedic anima mea Domino, Domine) ; Pseaume CV. Sus, qu'un chacun de nous sans cesse (Confitemini Domino et invocate) ; Pseaume CVI. Louez Dieu, car il est benin (Confitemini Domino quoniam bonus) ; Pseaume CVII. Donnez au Seigneur gloire (Confitemini Domino quoniam bonus) ; Pseaume CVIII. Mon coeur est dispos, ô mon Dieu (Paratum cor meum) ; Pseaume CIX. O Dieu, mon honneur et ma gloire (Deus laudem meam) ; Pseaume CX. L'Omnipotent à mon seigneur et maistre (Dixit Dominus Domino meo) ; Pseaume CXI. Du Seigneur Dieu en tous endroits (Confitebor tibi Domine) ; Pseaume CXII. O bienheureuse la personne (Beatus vir qui timet Dominum) ; Pseaume CXIII. Enfans, qui le Seigneur servez (Laudate pueri Dominum) ; Pseaume CXIV. Quand Israel hors d'Egypte sortit (In exitu Israel de Aegypto) ; Pseaume CXV. Non point à nous, non point à nous Seigneur (Non nobis, Domine, non nobis) ; Pseaume CXVI. J'aime mon Dieu, car lorsque j'ay crié (Dilexi quoniam) ; Pseaume CXVII. Toutes gens louez le Seigneur (Laudate Dominum omnes gentes) ; Pseaume CXVIII. Rendez à Dieu louange et gloire (Confitemini Domino quoniam bonus) ; Pseaume CXIX. Bienheureuse est la personne qui vit (Beati immaculati in via) ; Pseaume CXX. Alors qu'affliction me presse (Ad Dominum cum tribularer) ; Pseaume CXXI. Vers les monts j'ay levé les yeux (Levavi oculos meos in montes) ; Pseaume CXXII. Incontinent que j'eu ouy (Laetatus sum in his) ; Pseaume CXXIII. A toy, ô Dieu, qui es là-haut aux cieux (Ad te levavi oculos meos) ; Pseaume CXXIV. Or peut bien dire Israel maintenant (Nisi quia Dominus erat in nobis) ; Pseaume CXXV. Tout homme qui son esperance (Qui confidunt in Domino) ; Pseaume CXXVI. Alors que de captivité (In convertendo, Dominus, captivitatem) ; Pseaume CXXVII. On a beau sa maison bastir (Nisi Dominus aedificaverit domum) ; Pseaume CXXVIII. Bienheureux est quiconques (Beati omnes qui timent Dominum) ; Pseaume CXXIX. Dès ma jeunesse ils m'ont fait mille assauts (Saepe expugnaverunt me) ; Pseaume CXXX. Du fons de ma pensee (De profundis clamavi) ; Pseaume CXXXI. Seigneur, je n'ay point le coeur fier (Domine non est exaltatum) ; Pseaume CXXXII. Vueille, Seigneur, estre recors (Memento Domine David) ; Pseaume CXXXIII. O combien est plaisant et souhaitable (Ecce quam bonum) ; Pseaume CXXXIV. Or sus, serviteurs du Seigneur (Ecce nunc benedicite Dominum) ; Pseaume CXXXV. Chantez de Dieu le renom (Laudate nomen Domini) ; Pseaume CXXXVI. Louez Dieu tout hautement (Confitemini Domino quoniam bonus) ; Pseaume CXXXVII. Estans assis aux rives aquatiques (Super flumina Babylonis) ; Pseaume CXXXVIII. Il faut que de tous mes esprits (Confitebor tibi Domine) ; Pseaume CXXXIX. O Dieu, tu cognois qui je suis (Domine probasti me) ; Pseaume CXL. O Dieu, donne-moy delivrance (Eripe me Domine a♭ homine malo) ; Pseaume CXLI. O Seigneur, à toy je m'escrie (Domine clamavi ad te) ; Pseaume CXLII. J'ay de ma voix à Dieu crié (Voce mea ad Dominum clamavi) ; Pseaume CXLIII. Seigneur Dieu, oy l'oraison mienne (Domine exaudi orationem meam) ; Pseaume CXLIV. Loué soit Dieu, ma force en tous alarmes Benedictus Dominus) ; Pseaume CXLV. Mon Dieu, mon roy, haut je t'esleveray (Exaltabo te Deus) ; Pseaume CXLVI. Sus, mon âme, qu'on benie (Lauda anima mea Dominum) ; Pseaume CXLVII. Louez Dieu, car c'est chose bonne (Laudate Dominum quoniam bonus) ; Pseaume CXLVIII. Vous tous les habitans des cieux (Laudate dominum de coelis) ; Pseaume CXLIX. Chantez á Dieu chanson nouvelle (Cantate Domino canticum novum) ; Pseaume CL. Or soit loué l'Eternel (Laudate Dominum in sanctis) ; Les commandemens de Dieu-Exo. XX. ; Le cantique de Simeon-Luc II. ; Priere avant le repas ; Priere après le repas."
schema:description"v. 14. Opera dubia. Motets. Quare fremuerunt gentes ; Pater noster ; Exultate iusti in Domino ; Delectare in Domino -- 83 pseaumes à 4 parties. Qui au conseil des malins n'a esté ; Pourquoy font bruit, et s'assemblent les gens ; O Seigneur, que de gens ; quand je t'invoque, helas, escoute ; Aux paroles que je veux dire ; Ne vueilles pas, ô Sire ; Mon Dieu, j'ay en toy esperance ; O nostre Dieu, et Seigneur amiable ; De tout mon coeur t'exalteray ; D'où vient cela, Seigneur, je te supply ; Veu que du tout en Dieu mon coeur s'appuye ; Donne secours, Seigneur, il en est heure ; Le fol malin en son coeur dit et croit ; Qui est-ce qui conversera ; Jusques à quand as estably ; Sois moy, Seigneur, ma garde et mon appuy ; Seigneur, enten à mon bon droit ; Je t'aymeray en toute obeissance ; Les cieux en chacun lieu ; Le Seigneur ta priere entende ; Seigneur, le roy s'esjouyra ; Mon Dieu, mon Dieu, pourquoy m'as-tu laissé ; Mon Dieu me paist sous sa puissance haute ; La terre au Seigneur appartient ; A toy, mon Dieu, mon coeur monte ; Seigneur garde mon droict ; Le Seigneur est la clarté qui m'adresse ; O Dieu, qui es ma forteresse ; Vous tous princes et seigneurs ; Seigneur, puis que m'as retiré ; J'ay mis en toy mon esperance ; O bienheureux celuy dont les commises ; Reveillés vous, chacun fidele ; Jamais ne cesseray de magnifier le Seigneur ; Deba contre mes debateurs ; Du malin les faits vicieux ; Ne sois fasché si durant ceste vie ; Làs, en ta fureur aiguë ; J'ay dit en moy, de pres je viseray ; Après avoir constamment attendu ; O bienheureux qui juge sagement ; Ainsi que la biche rée ; Revenge-moy, pren la querelle ; Or avons-nous de noz aureilles ; Propos exquis faut que de mon coeur sorte ; Dès qu'adversité nous offense ; Or, sus tous humains ; Le Dieu, le fort, l'Eternel parlera ; Misericorde au povre vicieux ; Tes jugemens, Dieu veritable ; Si est-ce que Dieu est tresdoux ; Les gens entrés sont en ton heritage ; Mon Dieu, preste-moy l'aureille ; Tu as esté, Seigneur, nostre retraite ; Qui en la garde du haut Dieu ; Vouloir m'est pris de mettre en escriture ; Sus, louez Dieu, mon ame, en toute chose ; Sus, sus, mon ame, il te faut dire bien ; Donnez au Seigneur gloire ; L'omnipotent à mon Seigneur et maistre ; Enfans, qui le Seigneur servez ; Quand Israel hors d'Egypte sortit ; No point à nous, non point à nous, Seigneur ; Rendez à Dieu louange et gloire ; Bienheureuse est la personne qui vit ; Alors qu'affliction me presse ; Vers les monts j'ay levé mes yeux ; Incontinent que j'eu ouy ; A toy, o Dieu, qui es là-haut ; Or peut bien dire Israel maintenant ; Tout homme qui son esperance ; Alors que de captivité ; On a beau sa maison bastir ; Bienheureux est quiconques ; Dès ma jeunesse ils m'ont fait mille assaux ; Du fons de ma pensée ; Seigneur, je n'ay point le coeur fier ; Vueilles, Seigneur, estre recors ; O combien est plaisant et souhaitable ; Or sus, serviteurs du Seigneur ; Estans assis aux rives aquatiques ; Il faut que de tous mes esprits ; Seigneur Dieu, oy l'oraison mienne ; Leve le coeur, ouvre l'aureille ; Or laisses, Createur, en paix ton serviteur ; Escoutez, cieux, et prestez audience ; O souverain pasteur et maistre ; Pere eternel, qui nous ordonnes -- Les Tragédies sainctes par Louis des Masures. En la force de toy ; Est-ce donq en vain ; Au grand Dieu vainqueur ; Non moi povre, je n'ay point ; Je sens (ô dur esmoy) ; Dieu, mon Dieu, sauve-moy ; Dès ma jeunesse errant en malheur suis ; Tu es en tous mes sentiers ; O comme est vaine la pensée ; Pour ton nom, mon Dieu, mon sauveur ; Si en vous le desir a lieu ; A la lumiere, au son bruyant des cieux ; A toy, c'est à toy, Dieu, ma puissance ; Las, helas, violente et dure ; Mon Dieu, si j'ay confort de toy ; A toy, vers ta montagne sainte ; Sus, ma lyre accorde, et commence ; Ta gloire, o Dieu, soit entendue ; Dieu souverain, de qui est à chacun ; Au long travail et dure attente ; Or à toy, Dieu mon pere ; Or de tes adversaires, sire ; O heureuse la journee ; Mais qu'avons-nous plus à craindre ; O Seigneur, que de gens ardens et diligens ; Qu'as-tu si fort à te douloir ; Dieu, pere, createur, gouverne de ta main ; A toy seul à jamais, à toy gloire et honneur ; Cuncta qui nutu moderatur alta ; A Dieu, au souverain Dieu ; Die, qui les cieux formas ; O Seigneur eternal, de ton lieu supernel ; Des malheurs la dure guerre ; Au grand Dieu vainqueur ; Sus, filles, à haute voix ; Resveillez-vous, resveillez ; Venez filles du Judée ; Dieu toutpuissant, Dieu de qui la main forte ; Delivre-moy, Seigneur, du mauvais homme ; Honneur à toy, o Dieu vivant ; Graces à Dieu qui de mort nous delivre."
schema:description"v. 13. Chansons (Profanes et spirituelles). Allez mes soupirs amoureux ; Amour long temps m'a tenu en ses lacs ; Amour me tue, et si je ne veux dire ; Amour que tu me fais de mal ; Amour quiconqu'ait dit que le ciel fut ton père ; Au moins mon Dieu ne m'abandonne point ; Au saintz siege d'amour, des grands dieux le vainqueur ; Aymé je suis, ny n'aime aucunement ; Bon jour mon cueur, bon jour ma douce vie ; Ce disoit une jeune dame ; Ce franc baiser, ce baiser amiable ; Celuy qui n'ayme est malheureux ; Ce qui pour moy en ce monde fut mis ; Certes mon oeil fut trop adventureux ; Chacun qui me voit tous les jours ; Comme le feu sans chaleur ne veult estre ; D'amour me plaintz, et du mal que je sentz ; Demandez vous en qui je me console ; De plus aymer, fy j'en quicte les armes ; Du jeu d'aymer Martin fort curieux ; Du jour que je feuz amoureux ; Errant par les champs de la grace ; Et vray Dieu que l'on sera aise ; Faisons le dire mensonger ; Graces à Dieu qui de mort nous delivre ; Il me semble que la journée ; Jamais amour sans guerre n'est parfaict ; Je l'acolleray tantost ; Je m'asseurois que ce petit archier ; Je ne t'accuse amour de m'avoir fait outrage ; Je sens en moy croistre l'ardent desir ; Je sens l'affection qui à moy se vient rendre ; Je souffre passion d'une amour forte ; Je vois, je viens, je me pourmene ; Joye, et santé ma damoyselle ; Las! où fus tu? arreste toy pillarde ; La terre, l'eau, l'air, le feu, et les cieulx ; La volunté si long temps endormie ; L'heureux desir en mon affection ; Lors qu'à mes yeux se montre ta beauté ; Marie qui vouldroit vostre beau nom tourner ; Messire Pierre estonné ; Muses du bon poete de Sicile ; Ne pensés pas pour vous monstrer cruelle ; O Fortune, ô que tu m'es mal heureuse ; O mort dont ma vie est captive ; O qui aura sur mon heur advantage ; Or à ce jour le verd may se termine ; Or ne refuse donc pour ton amy choisir ; Par le desert de mes peines ; Plus tu cognois que je brusle pour toy ; Poste esgaré par trop adventureux ; Prenés mon cueur, dame, prenés mon cueur ; Puis que voulez que de vous je m'absente ; Puis qu'on se plait en langueur me nourrir ; Quand d'un doux oeil Marie me regarde ; Quand j'apperçoy ton beau chef jaunissant ; Quand quelque ennui, quelque destresse ; Que ce baiser me plaist ; Qui la vous faict tant regarder ; Qui maintient les rois et les princes [2] ; Qui renforcera ma voix ; Qui veult sçavoir quelle est m'amie ; Rien plus ne quiers, ma dame me contente ; Robin vouloit sa femme battre ; Si c'est un grief tourment que d'aymer sans partie ; Si l'ame estoit au corps semblable ; Si l'amytié n'est que conjonction ; Si la roze croist sans l'espine ; Si mon souspir et mon gemissement ; Si planteray-je le may ; Si quelque injure l'on vous dit ; Sus qu'un chacun se delibere ; Tant de beaulté n'a elle pas ; Tu me fais mourir de me dire ; Une jeune pucelette ; Vous m'avés promis ma mignonne ; Voyant tous les faits."
schema:description"v. 1. Premier livre des psaumes en forme de motets d'après l'édition de 1557. Pseaume XXXVI. Du malin les faits vicieux (Dixit injustus ut delinquat in semetipso) ; Pseaume XLIII. Revenge moy, prens la querelle (Iudica me Deus) ; Pseaume CXXVIII. Bienheureux et quiconques (Beati omnes qui timent Dominum) ; Pseaume XI. Veu que du tout en Dieu mon cueur s'appuye (In Domino confido) ; Pseaume LI. Misericorde au povre vicieux (Miserere mei Deus) ; Pseaume LXXIX. Les gens entrés sont en ton heritage (Deus venerunt gentes in haereditatem) ; Pseaume CXIV. Quand Israel hors d'Egypte sortit (In exitu Israel de Aegypto) ; Pseaume CXV. Non point à nous, non point à nous Seigneur (Non nobis Domine, non nobis) ; Pseaume XIII. Jusques à quand as estably (Usque quo Domine oblivisceris) ; Les commandemens de Dieu: Exode XX (Audi Israel)."
schema:description"v. 3. Troisième livre des psaumes en forme de motets d'après les éditions de 1557 et 1561. Pseaume CXLIII. Seigneur Dieu, oy l'oraison mienne (Domine, exaudi orationem meam) ; Pseaume CXVIII. Rendés à Dieu louange et gloire (Confitemini Domino, quoniam) ; Pseaume V. Aux parolles que je veux dire (Verba mea auribus percipe) ; Pseaume I. Qui au conseil des malins n'a esté (Beatus vir qui non abiit) ; Pseaume XXXIII. Reveillés vous, chacun fidelle (Exultate justi in Domino) ; Pseaume XXIII. Mon Dieu me paist sous sa puissance haute (Dominus regit me et nihil) ; Pseaume L. Le Dieu, le fort, l'Eternel parlera (Deus Deorum Dominus locutus est)."
schema:description"v. 10. Les 150 psaumes d'après les éditions de 1568 et 1580. v. 11. Motets latins et Magnificats. Domine, quid multiplicati sunt ; Gabriel angelus ; Ista est speciosa ; Hodie nobis ; Videntes stellam magi ; Magnificat primi toni ; Magnificat tertii toni ; Magnificat octavi toni. v. 12. Les messes d'après les éditions de 1552, 1554 et 1558. Missa Il ne se trouve en amytié ; Missa Le bien que j'ay ; Missa Audi filia ; Missa Tant plus je mets ; Missa De mes ennuys / Goudimel -- Il ne se trouve en amytié / Sandrin -- Le bien que j'ay ; De mes ennuys / Arcadet -- Tant plus je mets / Maillard."
schema:description"v. 9. Les 150 psaumes d'après les Éditions de 1564 et 1565. Pseaume I. Qui au conseil des malins n'a esté (Beatus vir qui non abiit) ; Pseaume II. Pourquoy font bruit et s'assemblent les gens (Quare fremuerunt gentes) ; Pseaume III. O Seigneur que de gens (Domine quid multiplicati sunt) ; Pseaume IV. Quand je t'invoque, helas? Escoute (Cum invocarem) ; Pseaume V. Aux paroles que je veux dire (Verba mea auribus percipe) ; Pseaume VI. Ne vueille pas, ô Sire (Domine, ne in furore) ; Pseaume VII. Mon Dieu, j'ay en toy esperance (Domine Deus meus in te speravi) ; Pseaume VIII. O nostre Dieu et Seigneur amiable (Domine Dominus noster quam admirabile) ; Pseaume IX. De tout mon coeur t'exalteray (Confitebor tibi Domine) ; Pseaume X. D'où vient cela, Seigneur, je te suppli' (Ut quid Domine recessisti) ; Pseaume XI. Veu que du tout en Dieu mon coeur s'appuye (In Domino confido) ; Pseaume XII. Donne secours, Seigneur, il en est heure (Salvum me fac, Domine) ; Pseaume XIII. Jusques à quand as establi (Usquequo Domine oblivisceris) ; Pseaume XIV. Le fol malin en son coeur dit et croit (Dixit insipiens in corde suo) ; Pseaume XV. Qui est-ce qui conversera (Domine quis habitabit) ; Pseaume XVI. Sois moy, Seigneur, ma garde et mon appui (Conserva me Domine) ; Pseaume XVII. Seigneur, enten à mon bon droit (Exaudi Domine justitiam meam) ; Pseaume XVIII. Je t'aimeray en toute obeissance (Diligam te Domine) ; Pseaume XIX. Les cieux en chacun lieu (Coeli enarrant gloriam Dei) ; Pseaume XX. Le Seigneur ta priere entende (Exaudiat te Dominus) ; Pseaume XXI. Seigneur, le roy s'esjouira (Domine in virtute tua) ; Pseaume XXII. Mon Dieu, mon Dieu, pourquoy m'as-tu laissé (Deus Deus meus respice) ; Pseaume XXIII. Mon Dieu me paist sous sa puissance haute (Dominus regit me) ; Pseaume XXIV. La terre au Seigneur appartient (Domini est terra) ; Pseaume XXV. A toy, mon Dieu, mon coeur monte (Ad te Domine levavi) ; Pseaume XXVI. Seigneur, garde mon droict (Judica me Domine); Pseaume XXVII. Le Seigneur est la clarté qui m'adresse (Dominus illumination mea) ; Pseaume XXVIII. O Dieu, qui es ma forteresse (Ad te Domine clamabo) ; Pseaume XXIX. Vous tous princes et seigneurs (Afferte Domino filii Dei) ; Pseaume XXX. Seigneur, puis que m'as retiré (Exaltabo te Domine) ; Pseaume XXXI. J'ay mis en toy mon esperance (In te Domine speravi, non confundar) ; Pseaume XXXII. O bienheureux celui dont les commises (Beati quorum remissae sunt) ; Pseaume XXXIII. Resveillez vous chacun fidele (Exultate justi in Domino) ; Pseaume XXXIV. Jamais ne cesseray (Benedicam Domino in omni tempore) ; Pseaume XXXV. Deba contre mes debateurs (Judica Domine nocentes) ; Pseaume XXXVI. Du malin le meschant vouloir (Dixit injustus ut delinquat) ; Pseaume XXXVII. Ne sois fasché si durant ceste vie (Noli aemulari in malignantibus) ; Pseaume XXXVIII. Las! en ta fureur aiguë (Domine ne in furore quo arguas me) ; Pseaume XXXIX. J'ay dit en moy: De pres je viseray (Dixi custodiam vias meas) ; Pseaume XL. Après avoir constamment attendu (Expectans expectavi Dominum) ; Pseaume XLI. O bienheureux qui juge sagement (Beatus vir qui intelligit) ; Pseaume XLII. Ainsi qu'on oit le cerf bruire (Quemadmodum cervus desiderat) ; Pseaume XLIII. Revenge-moy, pren la querele (Judica me Deus) ; Pseaume XLIV. Or avons-nous de nos oreilles (Deus auribus nostris audivimus) ; Pseaume XLV. Propos exquis faut que de mon coeur sorte (Eructavit cor meum) ; Pseaume XLVI. Dès qu'adversité nous offense (Deus noster refugium et virtus) ; Pseaume XLVII. Or sus, tous humains (Omnes gentes plaudite manibus) ; Pseaume XLVIII. C'est en sa tressaincte cité (Magnus Dominus et laudabilis) ; Pseaume XLIX. Peuples oyez et l'aureille prestez (Audite haec omnes gentes) ; Pseaume L. Le Dieu, le fort, l'Eternel parlera (Deus deorum Dominus locutus est)."
schema:description"v. 4. Quatrième livre des psaumes en forme de motets d'après les éditions de 1560 et 1565. Pseaume VII. Mon Dieu, j'ay en toy esperance (Domine Deus meus in te speravi) ; Pseaume XV. Qui est-ce qui conversera (Domine quis habitabit) ; Pseaume XXV. A toy, mon Dieu, mon cueur monte (Ad te Dominum levavi animam meam) ; Pseaume II. Pourquoy font bruit et s'assemblent les gens (Quare fremuerunt gentes) ; Pseaume VIII. O notre Dieu, et Seigneur amiable (Domine Dominus noster quam admirabile) ; Pseaume LXXII. Tes jugemens, Dieu veritable (Deus judicium tuum regi da) ; Pseaume X. D'où vient cela, Seigneur, je te supply (Domine ut quid recessisti longe) ; Pseaume XIV. Le fol malin en son cueur dit et croit (Dixit insipiens in corde suo) ; Le cantique de Simeon Or laisse, Createur (Nunc dimittis servum tuum, Domine)."
schema:description"v. 6. Sixième livre des psaumes en forme de motets d'après l'édition de 1565. Pseaume CIIII. Sus, sus, mon ame, il te faut dire bien (Benedic, anima mea, Domino) ; Pseaume XCII. O que c'est chose belle (Bonum est confidere) ; Pseaume XXXIX. J'ay dit en moy, De pres je viseray (Dixi custodiam vias) ; Pseaume CII. Seigneur, enten ma requeste (Domine exaudi orationem) ; Pseaume LXXXVII. Dieu pour fonder son tresseur habitacle (Fundamenta eius in montibus) ; Pseaume LVI. Misericorde à moy povre affligé (Miserere mei Deus quoniam) ; Pseaume LXXXV. Avec les tiens, Seigneur, tu as fait paix (Benedixisti Domine)."
schema:description"v. 7. Septième livre des psaumes en forme de motets d'après l'édition de 1566. Pseaume XLIX. Peuples oyez, et l'aureille prestez (Audite haec omnes gentes) ; Pseaume III. O Seigneur, que de gens (Domine quid multiplicati sunt) ; Pseaume XLIIII. Or avons nous de noz oreilles (Deus auribus nostris) ; Pseaume XX. Le Seigneur ta priere entende (Exaudiat te Dominus) ; Pseaume CXX. Alors qu'affliction me presse (Ad Dominum cum tribularer) ; Pseaume XXX. Seigneur, puis que m'as retiré (Exaltabo te, Domine) ; Pseaume CXXXI. Seigneur, je n'ay point le coeur fier (Domine, non est exaltatum) ; Pseaume XVIII. Je t'aymeray en toute obeissance (Diligam te, Domine)."
schema:description"v. 5. Cinquième livre des psaumes en forme de motets d'après les éditions de 1562 et 1566. Pseaume XXXIIII. Jamais ne cesseray (Benedicam Dominum in omni) ; Pseaume XC. Tu as esté, Seigneur (Domine, refugium factus es) ; Pseaume XLI. O bien-heureux qui juge sagement (Beatus vir qui intelligit) ; Pseaume XVI. Sois moy, Seigneur, ma garde (Conserva me, Domine) ; Pseaume CXXIX. Dès ma jeunesse ils m'ont fait (Saepe expugnaverunt me) ; Pseaume XL. Apres avoir constamment attendu (Expectans expectavi Dominum) ; Pseaume XLII. Ainsi qu'on oit le cerf bruire (Quem admodum desiderat cer[v]us) ; Pseaume CXXIIII. Or peut bien dire Israël (Nisi quia Dominus erat) ; Pseaume XXXV. Deba contre mes debateurs (Iudica Domine, nocentes) ; Pseaume XXIX. Vous tous princes et Seigneurs (Afferte Domino)."
schema:description"v. 2. Second livre des psaumes en forme de motets d'après l'édition de 1559. Pseaume CIII. Sus, loués Dieu (Benedic anima mea Domino) ; Pseaume CXIII. Enfans, qui le Seigneur (Laudate pueri Dominum) ; Pseaume XLVI. Dès qu'adversité (Deus noster refugium et virtus) ; Pseaume LXXXVI. Mon Dieu, preste moy l'oreille (Inclina, Domine, aurem tuam) ; Pseaume XXXII. O bien heureux (Beati quorum remissae sunt) ; Pseaume IX. De tout mon cueur (Confitebor tibi, Domine) ; Pseaume IV. Quand je t'invoque (Cum invocarem) ; Pseaume CI. Vouloir m'est pris (Misericordiam et judicium cantabo)."
schema:exampleOfWork<http://worldcat.org/entity/work/id/57982478>
schema:hasPart
schema:hasPart
schema:hasPart
schema:hasPart
schema:hasPart
schema:hasPart
schema:name"Oeuvres complètes"
schema:publisher
schema:url

Content-negotiable representations

Close Window

Please sign in to WorldCat 

Don't have an account? You can easily create a free account.