skip to content
La patrimonialité des droits extrapatrimoniaux Preview this item
ClosePreview this item
Checking...

La patrimonialité des droits extrapatrimoniaux

Author: Laurence Dreyfuss-Bechmann; Georges Wiederkehr; Université Robert Schuman (Strasbourg).; Université Robert Schuman (Strasbourg). Faculté de droit, des sciences politiques et de gestion.
Publisher: [S.l.] : [s.n.], impr. 2002.
Dissertation: Thèse de doctorat : Droit privé : Strasbourg 3 : 2002.
Edition/Format:   Thesis/dissertation : Thesis/dissertation : French
Database:WorldCat
Summary:
Les droits subjectifs ont fait l'objet de diverses classifications. La classification d'après le caractère patrimonial ou extrapatrimonial des droits est traditionnellement présentée comme la summa divisio. C'est à cette classification que nous nous sommes intéressés. Sa pertinence n'apparaît plus aujourd'hui aussi clairement. En effet, la patrimonialité infiltre irréversiblement les droits
Rating:

(not yet rated) 0 with reviews - Be the first.

Subjects
More like this

 

Find a copy in the library

&AllPage.SpinnerRetrieving; Finding libraries that hold this item...

Details

Material Type: Thesis/dissertation
Document Type: Book
All Authors / Contributors: Laurence Dreyfuss-Bechmann; Georges Wiederkehr; Université Robert Schuman (Strasbourg).; Université Robert Schuman (Strasbourg). Faculté de droit, des sciences politiques et de gestion.
OCLC Number: 490909155
Description: 1 vol. (457 p.) ; 30 cm.
Responsibility: Laurence Dreyfuss-Bechmann ; sous la dir. de M. Georges Wiederkehr,....

Abstract:

Les droits subjectifs ont fait l'objet de diverses classifications. La classification d'après le caractère patrimonial ou extrapatrimonial des droits est traditionnellement présentée comme la summa divisio. C'est à cette classification que nous nous sommes intéressés. Sa pertinence n'apparaît plus aujourd'hui aussi clairement. En effet, la patrimonialité infiltre irréversiblement les droits extrapatrimoniaux. La question de la patrimonialité des droits extrapatrimoniaux se situe dans le cadre de la démonstration de la relativité de la distinction entre droits patrimoniaux et droits extrapatrimoniaux. Divers domaines du droit sont utilisés comme instruments de notre argumentation. Il s'agit du droit de la famille, du droit de la responsabilité civile et du droit des contrats. En effet, les premiers signes de l'émergence de la patrimonialisation des droits extrapatrimoniaux sont apparus en droit de la famille où sentiments et argent s'entremêlent. Mais, c'est par la brèche de la responsabilité civile, qui permet d'indemniser pécuniairement des dommages extrapatrimoniaux, que la patrimonialisation des droits extrapatrimoniaux s'est véritablement imposée. Ces démonstrations sont insuffisantes pour conclure à une véritable patrimonialité des droits extrapatrimoniaux. Il ne s'agit que de conséquences patrimoniales de droits extrapatrimoniaux. Aller plus loin dans l'argumentation, devait nous amener à étudier la nature et le régime juridique des droits extrapatrimoniaux. Il est alors apparu qu'il existe une patrimonialité inhérente à tous les droits extrapatrimoniaux. L'étude de plusieurs exemples topiques démontre que la patrimonialisation des droits extrapatrimoniaux est devenue telle qu'il conviendra de proposer une nouvelle summa divisio qui comportera les catégories de droits suivantes : droits patrimoniaux, droits patrimoniaux à caractère personnel, droits personnels à caractère patrimonial et droits extrapatrimoniaux. La catégorie des droits personnels à caractère patrimonial comprendra des droits qui, à l'image des droits de la propriété littéraire et artistique, seront dualistes en ce qu'ils comporteront des attributs de deux ordres: extrapatrimonial et patrimonial. Leur caractère extrapatrimonial demeurera dominant. Pour cette nouvelle catégorie de droits, un régime juridique, inspiré du droit de la propriété littéraire artistique, sera proposé.

French law distinguishes between those rights that can be assessed in terms of money from those that cannot. The author challenges such a distinction, after demonstrating that today, all rights can be estimated in terms of money.

Reviews

User-contributed reviews
Retrieving GoodReads reviews...
Retrieving DOGObooks reviews...

Tags

Be the first.
Confirm this request

You may have already requested this item. Please select Ok if you would like to proceed with this request anyway.

Linked Data


<http://www.worldcat.org/oclc/490909155>
library:oclcnum"490909155"
library:placeOfPublication
library:placeOfPublication
owl:sameAs<info:oclcnum/490909155>
rdf:typej.2:Thesis
rdf:typeschema:Book
schema:about
schema:about
schema:contributor
schema:contributor
schema:contributor
<http://viaf.org/viaf/153074003>
rdf:typeschema:Organization
schema:name"Université Robert Schuman (Strasbourg). Faculté de droit, des sciences politiques et de gestion."
schema:creator
schema:datePublished"imr. 2002"
schema:datePublished"2002"
schema:description"Les droits subjectifs ont fait l'objet de diverses classifications. La classification d'après le caractère patrimonial ou extrapatrimonial des droits est traditionnellement présentée comme la summa divisio. C'est à cette classification que nous nous sommes intéressés. Sa pertinence n'apparaît plus aujourd'hui aussi clairement. En effet, la patrimonialité infiltre irréversiblement les droits extrapatrimoniaux. La question de la patrimonialité des droits extrapatrimoniaux se situe dans le cadre de la démonstration de la relativité de la distinction entre droits patrimoniaux et droits extrapatrimoniaux. Divers domaines du droit sont utilisés comme instruments de notre argumentation. Il s'agit du droit de la famille, du droit de la responsabilité civile et du droit des contrats. En effet, les premiers signes de l'émergence de la patrimonialisation des droits extrapatrimoniaux sont apparus en droit de la famille où sentiments et argent s'entremêlent. Mais, c'est par la brèche de la responsabilité civile, qui permet d'indemniser pécuniairement des dommages extrapatrimoniaux, que la patrimonialisation des droits extrapatrimoniaux s'est véritablement imposée. Ces démonstrations sont insuffisantes pour conclure à une véritable patrimonialité des droits extrapatrimoniaux. Il ne s'agit que de conséquences patrimoniales de droits extrapatrimoniaux. Aller plus loin dans l'argumentation, devait nous amener à étudier la nature et le régime juridique des droits extrapatrimoniaux. Il est alors apparu qu'il existe une patrimonialité inhérente à tous les droits extrapatrimoniaux. L'étude de plusieurs exemples topiques démontre que la patrimonialisation des droits extrapatrimoniaux est devenue telle qu'il conviendra de proposer une nouvelle summa divisio qui comportera les catégories de droits suivantes : droits patrimoniaux, droits patrimoniaux à caractère personnel, droits personnels à caractère patrimonial et droits extrapatrimoniaux. La catégorie des droits personnels à caractère patrimonial comprendra des droits qui, à l'image des droits de la propriété littéraire et artistique, seront dualistes en ce qu'ils comporteront des attributs de deux ordres: extrapatrimonial et patrimonial. Leur caractère extrapatrimonial demeurera dominant. Pour cette nouvelle catégorie de droits, un régime juridique, inspiré du droit de la propriété littéraire artistique, sera proposé."
schema:description"French law distinguishes between those rights that can be assessed in terms of money from those that cannot. The author challenges such a distinction, after demonstrating that today, all rights can be estimated in terms of money."
schema:exampleOfWork<http://worldcat.org/entity/work/id/366165743>
schema:name"La patrimonialité des droits extrapatrimoniaux"
schema:publisher
schema:url

Content-negotiable representations

Close Window

Please sign in to WorldCat 

Don't have an account? You can easily create a free account.