skip to content
Pourquoi les inégalités de patrimoine sont-elles mieux tolérées que d’autres ?
ClosePreview this item
Checking...

Pourquoi les inégalités de patrimoine sont-elles mieux tolérées que d’autres ?

Author: Michel Forsé; Alexandra Frénod; Caroline Guibet Lafaye
Edition/Format: Article Article : French
Publication:Revue de l'OFCE, v156 n2 (20180627): 97
Summary:
Les sondages, et notamment celui qui est étudié dans cet article, se succèdent pour montrer que les Français sont plus tolérants à l’égard des inégalités de patrimoine que vis-à-vis d’autres types d’inégalités, même lorsqu’elles sont aussi à caractère économique. Une enquête par entretiens semi-directifs auprès de trois générations de 35 lignées familiales (n = 105) a permis de mettre à jour  Read more...
Rating:

(not yet rated) 0 with reviews - Be the first.

Find a copy online

Links to this journal/publication

Find a copy in the library

&AllPage.SpinnerRetrieving; Finding libraries that hold this item...

Details

Document Type: Article
All Authors / Contributors: Michel Forsé; Alexandra Frénod; Caroline Guibet Lafaye
ISBN: 9791090994072
ISSN:1265-9576
Language Note: French
Unique Identifier: 7814043276
Awards:

Abstract:

Les sondages, et notamment celui qui est étudié dans cet article, se succèdent pour montrer que les Français sont plus tolérants à l’égard des inégalités de patrimoine que vis-à-vis d’autres types d’inégalités, même lorsqu’elles sont aussi à caractère économique. Une enquête par entretiens semi-directifs auprès de trois générations de 35 lignées familiales (n = 105) a permis de mettre à jour trois logiques propres venant structurer les opinions sur la transmission patrimoniale : celle du libre agent, celle de l’égalité citoyenne et celle que l’on peut qualifier de familialiste. Quelle que soit cette logique, beaucoup d’interviewés soulignent aussi l’importance de la transmission culturelle et/ou affective. Il faut d’ailleurs noter que les membres d’une même lignée ont tendance à partager des opinions assez proches. Pour les niveaux plutôt faibles de patrimoine auxquels ils songent spontanément, ils manifestent une très forte aversion face à l’idée de taxer l’héritage, surtout s’il s’agit de la maison familiale. Pour des niveaux beaucoup plus élevés, une taxation importante n’est cette fois guère contestée.

Reviews

User-contributed reviews
Retrieving GoodReads reviews...
Retrieving DOGObooks reviews...

Tags

Be the first.
Confirm this request

You may have already requested this item. Please select Ok if you would like to proceed with this request anyway.

Linked Data


Primary Entity

<http://www.worldcat.org/oclc/7814043276> # Pourquoi les inégalités de patrimoine sont-elles mieux tolérées que d’autres ?
    a schema:CreativeWork, schema:Article ;
    library:oclcnum "7814043276" ;
    schema:contributor <http://experiment.worldcat.org/entity/work/data/5396875250#Person/frenod_alexandra> ; # Alexandra Frénod
    schema:contributor <http://experiment.worldcat.org/entity/work/data/5396875250#Person/guibet_lafaye_caroline> ; # Caroline Guibet Lafaye
    schema:creator <http://experiment.worldcat.org/entity/work/data/5396875250#Person/forse_michel> ; # Michel Forsé
    schema:datePublished "2018-06-27" ;
    schema:description "Les sondages, et notamment celui qui est étudié dans cet article, se succèdent pour montrer que les Français sont plus tolérants à l’égard des inégalités de patrimoine que vis-à-vis d’autres types d’inégalités, même lorsqu’elles sont aussi à caractère économique. Une enquête par entretiens semi-directifs auprès de trois générations de 35 lignées familiales (n = 105) a permis de mettre à jour trois logiques propres venant structurer les opinions sur la transmission patrimoniale : celle du libre agent, celle de l’égalité citoyenne et celle que l’on peut qualifier de familialiste. Quelle que soit cette logique, beaucoup d’interviewés soulignent aussi l’importance de la transmission culturelle et/ou affective. Il faut d’ailleurs noter que les membres d’une même lignée ont tendance à partager des opinions assez proches. Pour les niveaux plutôt faibles de patrimoine auxquels ils songent spontanément, ils manifestent une très forte aversion face à l’idée de taxer l’héritage, surtout s’il s’agit de la maison familiale. Pour des niveaux beaucoup plus élevés, une taxation importante n’est cette fois guère contestée." ;
    schema:exampleOfWork <http://worldcat.org/entity/work/id/5396875250> ;
    schema:isPartOf <http://worldcat.org/issn/1265-9576#156_2> ;
    schema:name "Pourquoi les inégalités de patrimoine sont-elles mieux tolérées que d’autres ?" ;
    schema:pageStart "97" ;
    schema:productID "7814043276" ;
    schema:sameAs <http://dx.doi.org/10.3917/reof.156.0097> ;
    schema:url <https://www.cairn.info/revue-de-l-ofce-2018-2-page-97.htm> ;
    wdrs:describedby <http://www.worldcat.org/title/-/oclc/7814043276> ;
    .


Related Entities

<http://experiment.worldcat.org/entity/work/data/5396875250#Person/frenod_alexandra> # Alexandra Frénod
    a schema:Person ;
    schema:name "Alexandra Frénod" ;
    .

<http://experiment.worldcat.org/entity/work/data/5396875250#Person/guibet_lafaye_caroline> # Caroline Guibet Lafaye
    a schema:Person ;
    schema:name "Caroline Guibet Lafaye" ;
    .

<http://www.worldcat.org/title/-/oclc/7814043276>
    a genont:InformationResource, genont:ContentTypeGenericResource ;
    schema:about <http://www.worldcat.org/oclc/7814043276> ; # Pourquoi les inégalités de patrimoine sont-elles mieux tolérées que d’autres ?
    schema:dateModified "2018-08-28" ;
    void:inDataset <http://purl.oclc.org/dataset/cairn_jour_mgt> ;
    .


Content-negotiable representations

Close Window

Please sign in to WorldCat 

Don't have an account? You can easily create a free account.