zum Inhalt wechseln
Le suicide de Gros : les peintres de l'Empire et la génération romantique Titelvorschau
SchließenTitelvorschau
Prüfung…

Le suicide de Gros : les peintres de l'Empire et la génération romantique

Verfasser/in: Sébastien Allard; Marie-Claude Chaudonneret
Verlag: Paris : Gourcuff Gradenigo, ©2010.
Ausgabe/Format   Buch : FranzösischAlle Ausgaben und Formate anzeigen
Datenbank:WorldCat
Zusammenfassung:
"En 1835, le peintre Antoine-Jean Gros se suicide en se jetant dans la Seine, peu de temps après le Salon où il avait présenté Hercule et Diomède. Les critiques virulentes à l'encontre de ce tableau ont longtemps été considérées comme la cause de sa mort. Cet ouvrage réexamine les pièces de ce dossier et, particulièrement, la manière dont cette mort " honteuse " a été rapportée, transformée, voire  Weiterlesen…
Bewertung:

(noch nicht bewertet) 0 mit Rezensionen - Verfassen Sie als Erste eine Rezension.

Themen
Ähnliche Titel

 

Exemplar ausleihen

&AllPage.SpinnerRetrieving; Suche nach Bibliotheken, die diesen Titel besitzen ...

Details

Gattung/Form: Criticism, interpretation, etc
Name: Antoine-Jean Gros, baron; Antoine-Jean Gros, baron; Antoine-Jean Gros, baron
Dokumenttyp: Buch
Alle Autoren: Sébastien Allard; Marie-Claude Chaudonneret
ISBN: 9782353400904 2353400906
OCLC-Nummer: 688495741
Beschreibung: 159 pages : illustrations (chiefly color) ; 22 x 24 cm
Inhalt: pt. 1. Le suicide de gros --
Une mort indigne --
L'artiste et l'immortalité --
De la pathologie sociale à la pathologie médicale --
pt. 2. Les peintres de l'empire dans la société nouvelle --
Le Salon de 1814: la revanche de 1810? --
1814-1817 : l'irrésistible ascension de Gérard --
Les maîtres et les premières grandes commandes de la monarchie --
Les maîtres et le musée du Luxembourg --
Peindre une vraie peinture d'histoire --
pt. 3. Une génération nouvelle de peintres --
" M. David a raison, Ingres est dangereux et séduisant" --
Une autre peinture de bataille --
Gros et Géricault : le sujet contemporain comme "vraie " peinture d'histoire --
Les tableaux de l'Empire de nouveau exposés au public --
pt. 4. Les ateliers à l'épreuve du salon et du musée --
Le Salon, l'opinion publique --
Le musée, lieu d'émulation et d'émancipation --
L'atelier de David, l'atelier de Gros --
Le cursus académique contesté --
L'atelier " libéral " de Guérin et les fraternités artistiques --
Gros et Ingres : le combat singulier.
Verfasserangabe: Sébastien Allard et Marie-Claude Chaudonneret.

Abstract:

"En 1835, le peintre Antoine-Jean Gros se suicide en se jetant dans la Seine, peu de temps après le Salon où il avait présenté Hercule et Diomède. Les critiques virulentes à l'encontre de ce tableau ont longtemps été considérées comme la cause de sa mort. Cet ouvrage réexamine les pièces de ce dossier et, particulièrement, la manière dont cette mort " honteuse " a été rapportée, transformée, voire maquillée. C'est toute la question de l'artiste moderne qui est posée dans ce débat. Cet épisode met en lumière les difficultés éprouvées par les grands peintres de l'Empire, la plupart élèves de David, à gérer les mutations de la société après 1815, notamment la liberté accordée aux artistes recevant des commandes de l'État et la confrontation directe avec l'opinion publique, par l'intermédiaire du Salon. Gros, Gérard, Girodet et Guérin adoptèrent des stratégies diverses et propres pour assurer le maintien de leur notoriété, voire de leur pouvoir, en particulier face à une génération nouvelle pressée d'arriver. L'ouvrage montre comment, dans la société moderne, la rencontre de ces deux générations s'est cristallisée autour de la finalité et de la survie de la peinture d'histoire. À la faveur d'une liberté nouvelle dans le système des beaux-arts, dans un pays en paix et de nouveau prospère, les artistes et les critiques reprennent en les réactualisant des débats initiés dans les années 1790 et en partie occultés par la constitution d'une épopée napoléonienne, traduite en images par David et ses meilleurs élèves." P. [4] of cover.

Rezensionen

Nutzer-Rezensionen
Suche nach GoodReads-Rezensionen
Suche nach DOGObooks-Rezensionen…

Tags

Tragen Sie als Erste Tags ein.
Anfrage bestätigen

Sie haben diesen Titel bereits angefordert. Wenn Sie trotzdem fortfahren möchten, klicken Sie auf OK.

Verlinkung


<http://www.worldcat.org/oclc/688495741>
library:oclcnum"688495741"
library:placeOfPublication
library:placeOfPublication
owl:sameAs<info:oclcnum/688495741>
rdf:typeschema:Book
schema:about
schema:about
schema:about
schema:about
schema:about
schema:about
schema:about
schema:about
schema:about
schema:about
schema:about
schema:about
schema:about
schema:about
schema:about
schema:about
schema:about
schema:about
schema:contributor
schema:copyrightYear"2010"
schema:creator
schema:datePublished"2010"
schema:description""En 1835, le peintre Antoine-Jean Gros se suicide en se jetant dans la Seine, peu de temps après le Salon où il avait présenté Hercule et Diomède. Les critiques virulentes à l'encontre de ce tableau ont longtemps été considérées comme la cause de sa mort. Cet ouvrage réexamine les pièces de ce dossier et, particulièrement, la manière dont cette mort " honteuse " a été rapportée, transformée, voire maquillée. C'est toute la question de l'artiste moderne qui est posée dans ce débat. Cet épisode met en lumière les difficultés éprouvées par les grands peintres de l'Empire, la plupart élèves de David, à gérer les mutations de la société après 1815, notamment la liberté accordée aux artistes recevant des commandes de l'État et la confrontation directe avec l'opinion publique, par l'intermédiaire du Salon. Gros, Gérard, Girodet et Guérin adoptèrent des stratégies diverses et propres pour assurer le maintien de leur notoriété, voire de leur pouvoir, en particulier face à une génération nouvelle pressée d'arriver. L'ouvrage montre comment, dans la société moderne, la rencontre de ces deux générations s'est cristallisée autour de la finalité et de la survie de la peinture d'histoire. À la faveur d'une liberté nouvelle dans le système des beaux-arts, dans un pays en paix et de nouveau prospère, les artistes et les critiques reprennent en les réactualisant des débats initiés dans les années 1790 et en partie occultés par la constitution d'une épopée napoléonienne, traduite en images par David et ses meilleurs élèves." P. [4] of cover."
schema:exampleOfWork<http://worldcat.org/entity/work/id/761997261>
schema:genre"Criticism, interpretation, etc."
schema:name"Le suicide de Gros : les peintres de l'Empire et la génération romantique"
schema:publisher
schema:url
schema:workExample

Content-negotiable representations

Fenster schließen

Bitte in WorldCat einloggen 

Sie haben kein Konto? Sie können sehr einfach ein kostenloses Konto anlegen,.