Front cover image for Caractérisation et modélisation des phénomènes gouvernant le séchage par atomisation de suspensions colloïdales

Caractérisation et modélisation des phénomènes gouvernant le séchage par atomisation de suspensions colloïdales

Ces travaux s'inscrivent dans le cadre des recherches sur l'optimisation du séchage par atomisation de suspensions colloïdales employées pour la production de supports de catalyseurs. Pour mieux appréhender les phénomènes fondamentaux qui régissent ce procédé, le problème a été ramené à celui de l'étude expérimentale et la modélisation du séchage d'une goutte unique en lévitation dans un champ acoustique sous flux gazeux. L'expérience permet de contrôler les différents paramètres de séchage dans la chambre d'évaporation. Le suivi du séchage a été réalisé à l'aide de techniques optiques (vélocimétrie laser, imagerie en transmission et diffractométrie à l'angle d'arc-en-ciel) et des analyses post-mortem complémentaires. L'emploi de la diffractométrie arc-en-ciel a nécessité le développement d'un modèle d'optique géométrique avancé capable de décrire la diffusion de gouttes ellipsoïdales et les effets des suspensions nanoparticulaires sur le phénomène d'arc-en-ciel. Le modèle de séchage est un modèle à symétrie radiale. Il permet de prédire les taux d'évaporation, les profils internes de concentration et la déformation finale du grain. Les comparaisons expérimentales ont montré qu'il prédit très correctement le taux de séchage des gouttes colloïdales pour des nombres de Reynolds compris entre 100 et 230, des températures comprises entre 25°C et 55°C et des taux d'hygrométrie compris entre 2.5% et 70%. Il ressort également que le seuil de croûtage, identifié ici à partir du changement de régime du taux d'évaporation, semble intervenir pour des concentrations volumiques locales en nanoparticules de l'ordre de 12.3% bien inférieures aux concentrations de blocage des pâtes
Computer Program, French, 2017