Front cover image for Mobilités spatiales, usages du téléphone mobile et développement socio-économique dans le Moungo central (Cameroun) : une étude au prisme des spatialités individuelles

Mobilités spatiales, usages du téléphone mobile et développement socio-économique dans le Moungo central (Cameroun) : une étude au prisme des spatialités individuelles

Le travail part de l'idée que les mobilités sont un capital, dans la mesure où elles aident les individus à construire, à renforcer et à adapter leurs « moyens d'existence ». Systèmes d'activités productives et non-productives qui permettent de satisfaire les besoins humains (Chambers & Conway, 1991), les « moyens d'existence » présentent une géographie particulière. En effet, les multiples tâches, occupations et responsabilités assurées par les individus n'occupent jamais exactement les mêmes lieux. Il convient donc de les organiser dans l'espace et dans le temps, ce qui implique de mesurer des distances et des durées, d'effectuer des trajets pour connecter les différents sites des pratiques quotidiennes, de se synchroniser avec les personnes dont on a besoin pour accomplir ses rôles sociaux. Cependant, l'occurrence d'une perturbation ou d'une opportunité et l'évolution des attentes au cours de la vie poussent les individus à remodeler leurs « moyens d'existence ». Ils changent d'emploi, déménagent dans une nouvelle ville, confient l'éducation de leur enfant à un tiers, etc. En fait, ils réinventent leur « espace de vie » en même temps que leur portefeuille d'activités. Comme Michel Lussault (2007 ; 2013), nous nommons « spatialité » cet ajustement permanent entre les objectifs et le positionnement géographique des acteurs individuels ou collectifs
Computer Program, French, 2018