Front cover image for Preliminary study for detection and classification of swallowing sound

Preliminary study for detection and classification of swallowing sound

Les maladies altérant le processus de la déglutition sont multiples, affectant la qualité de vie du patient et sa capacité de fonctionner en société. La nature exacte et la gravité des changements post/pré-traitement dépendent de la localisation de l'anomalie. Une réadaptation efficace de la déglutition, cliniquement parlant, dépend généralement de l'inclusion d'une évaluation vidéo-fluoroscopique de la déglutition du patient dans l'évaluation post-traitement des patients en risque de fausse route. La restriction de cette utilisation est due au fait qu'elle est très invasive, comme d'autres moyens disponibles, tels que la fibre optique endoscopique. Ces méthodes permettent d'observer le déroulement de la déglutition et d'identifier les lieux de dysfonctionnement, durant ce processus, avec une précision élevée. "Mieux vaut prévenir que guérir" est le principe de base de la médecine en général. C'est dans ce contexte que se situe ce travail de thèse pour la télésurveillance des malades et plus spécifiquement pour suivre l'évolution fonctionnelle du processus de la déglutition chez des personnes à risques dysphagiques, que ce soit à domicile ou bien en institution, en utilisant le minimum de capteurs non-invasifs. C'est pourquoi le principal signal traité dans ce travail est le son. La principale problématique du traitement du signal sonore est la détection automatique du signal utile du son, étape cruciale pour la classification automatique de sons durant la prise alimentaire, en vue de la surveillance automatique. L'étape de la détection du signal utile permet de réduire la complexité du système d'analyse sonore. Les algorithmes issus de l'état de l'art traitant la détection du son de la déglutition dans le bruit environnemental n'ont pas montré une bonne performance. D'où l'idée d'utiliser un seuil adaptatif sur le signal, résultant de la décomposition en ondelettes. Les problématiques liées à la classification des sons en général et des sons de la déglutition en particulier sont abordées dans ce travail avec une analyse hiérarchique, qui vise à identifier dans un premier temps les segments de sons de la déglutition, puis à le décomposer en trois sons caractéristiques, ce qui correspond parfaitement à la physiologie du processus. Le couplage est également abordé dans ce travail. L'implémentation en temps réel de l'algorithme de détection a été réalisée. Cependant, celle de l'algorithme de classification reste en perspective. Son utilisation en clinique est prévue
Computer Program, English, 2019