Front cover image for Le barrage d'Eguson, cas révélateur de changement de paradigme environnemental : un lac et son bassin face aux enjeux de l'eutrophisation

Le barrage d'Eguson, cas révélateur de changement de paradigme environnemental : un lac et son bassin face aux enjeux de l'eutrophisation

Certains lacs-réservoirs subissent une évolution permanente de leurs usages qui varient de la production énergétique à l'usage récréatif : c'est le cas pour le lac du barrage d'Eguzon, appelé aussi lac Chambon, bâti dans les premiers contreforts du Massif central. Malgré une construction très controversée au début du XXe siècle, le barrage semble avoir acquis une acceptabilité sociale par son ancrage socioéconomique dans son territoire. Un des objectifs de la thèse est d'utiliser le cas remarquable de sa longue existence pour comprendre le changement de paradigme environnemental, entre l'époque de sa construction, avec une vision productiviste, et l'époque actuelle, marquée par une valorisation touristique balnéaire en dépit des problèmes environnementaux, son eutrophisation avancée et ses proliférations de cyanobactéries, qui fragilisent son acceptabilité sociale.Pour évaluer l'état trophique du lac Chambon et comprendre le processus de ses proliférations de cyanobactéries, nous avons proposé un nouvel indice de statut trophique composé de cinq variables et l'application d'une approche de géographie limnologique à partir de deux échelles, l'échelle du lac combinée à l'échelle de son bassin hydrographique. Des campagnes de prélèvements ont été menées à ces deux échelles à l'aide de deux procédés limnologiques, bouée thermistance, sonde multi-paramètres ; le suivi de la masse algale par fluorescence, sonde FluoroProbe ; un Photomètre multi-paramètres pour le suivi des nutriments et le Disque de Secchi pour le suivi de la transparence.À l'échelle du lac-réservoir, cette thèse évalue le rôle de son fonctionnement limnique et biochimique dans ses proliférations de cyanobactéries. À l'échelle du bassin versant du lac, ce travail confirme que le lac Chambon est sous l'influence de son bassin versant pour tous les apports, y compris en nutriments. La cause durable de la dégradation de sa qualité de l'eau est le fait de ses tributaires fluviaux, les eaux lacustres n'étant qu'un révélateur du problème, du fait de leur capacité d'auto-épuration moindre
Computer File, French, 2019