Front cover image for Nouveaux analogues de la DMAP : synthèse et réactivité

Nouveaux analogues de la DMAP : synthèse et réactivité

Les catalyseurs qui agissent comme bases de Lewis font l'objet d'un intérêt croissant du fait de leur capacité à promouvoir un grand nombre de transformations en synthèse organique. Plus précisément, depuis sa découverte à la fin des années 1960, la 4-(diméthylamino)pyridine (DMAP) a fait l'objet de nombreuses études et a été introduite pour accélérer la vitesse de diverses réactions dont l'acylation d'alcools tertiaires. La réactivité de ce dérivé se heurte parfois à des substrats particulièrement peu actifs conduisant à une conversion très lente en produits de réactions. Nous nous sommes intéressés dans un premier temps à la synthèse de triaminopyridines tricycliques, analogues puissant de la DMAP et à l'étude de leurs réactivités par la détermination des paramètres cinétiques de nucléophilicité N et thermodynamiques de basicité de Lewis. Dans un deuxième temps, nous avons préparé une nouvelle classe de dérivés chiraux de la DMAP dont la structure est incluse dans un squelette paracyclophanique. Parallèlement à ces travaux, nous avons utilisé la DMAP comme nouvelle sonde nucléophile qui a permis de comparer la réactivité d'ions aziridinium et azétidinium, en mesurant leur vitesse d'ouverture par spectrophotométrie UV-visible et RMN 1H. Finalement, la dernière partie de ces travaux de thèse a porté sur la conception et la synthèse de cages organocatalytiques. Ce type de dérivé pourrait encapsuler des substrats au sein de sa cavité et promouvoir des réactions chimiques de la même manière que les enzymes tout en s'affranchissant des problèmes d'utilisation de celles-ci tels qu'une stabilité limitée sous certaines conditions opératoires
Thesis, Dissertation, French, 2011
[s.n.], [S.l.], 2011