Front cover image for Détermination des mécanismes de dégradation physico-chimique de vernis automobiles dans le but de prévoir leur durabilité

Détermination des mécanismes de dégradation physico-chimique de vernis automobiles dans le but de prévoir leur durabilité

Sous l'impact des agressions environnementales (lumière, température, eau ...), les peintures de carrosseries automobiles voient leurs propriétés (couleur, brillant, ...) se dégrader. L'amélioration de leur tenue dans le temps est l'un des enjeux importants auxquels sont confrontés les constructeurs automobiles. La compréhension des phénomènes mis en jeu nécessite un travail de recherche important. Les objectifs de cette thèse ont été d'étudier les mécanismes de photovieillissement de polymères tridimensionnels (acrylique-mélamine et acrylique-uréthane) depuis l'échelle moléculaire (structure chimique du polymère) jusqu'à l'échelle macroscopique (propriétés fonctionnelles du matériau). L'étude de l'influence de chacune des contraintes (lumière, eau, ...) indépendamment les unes des autres a permis de comprendre le comportement du matériau dans les conditions naturelles où toutes ces contraintes se superposent. Nous avons montré que le photovieillissement des vernis mettait en jeu la dégradation des fonctions chimiques formées lors de l'étape de réticulation du vernis, entraînant une densification du réseau au cours du vieillissement et menant à l'apparition d'un faïençage lorsqu'un seuil de contraintes internes était atteint. On a également montré qu'il existait une relation étroite entre le mécanisme chimique de dégradation, l'obtention d'un palier de dureté et l'apparition du faïençage. Sur la base de comparaisons entre vieillissement naturel et vieillissement artificiel accéléré, des facteurs d'accélération ont été calculés, permettant de prévoir à partir d'une irradiation en conditions de vieillissement artificiel accéléré, la durée de vie des vernis
Computer File, French, 2010