Front cover image for Collaboration médecins généralistes et psychiatres : cas particulier du syndrome métabolique sous antipsychotiques atypiques

Collaboration médecins généralistes et psychiatres : cas particulier du syndrome métabolique sous antipsychotiques atypiques

La prescription d'antipsychotiques atypiques (APA) est de plus en plus fréquente (plus d'indications, tolérance correcte). Les effets indésirables de type syndrome métabolique sont connus, avec la publication de recommandations pour le suivi cardio-vasculaires des patients sous APA par l'AFSSAPS en 2010. Nous avons voulu caractériser la collaboration entre médecins généralistes et psychiatres dans cette situation, évaluer le suivi de ces patients, la connaissance des recommandations, et enfin, élaborer des propositions. Nous avons envoyé un questionnaire aux médecins généralistes (MG) et aux psychiatres d'exercice ambulatoire à Grenoble (Pages Jaunes électroniques). Nous avons reçu 76 réponses : 28 psychiatres et 46 MG (244 médecins contactés). Nous avons contacté la caisse régionale d'assurance maladie (CRAM) de Lyon, qui nous a communiqué le nombre de prescriptions pour 4 APA le premier semestre 2011. Nos résultats confirment une collaboration non satisfaisante et en conséquence un suivi non optimal des patients. Les raisons invoquées sont : manque de temps, divergences d'opinion... Les solutions proposées sont souvent simples (téléphone, présentation à l'installation, réunions pluridisciplinaires...) et consistent en la mise en application de méthodes sous-exploitées. Il existe une différence majeure entre les résultats de nos questionnaires (prescriptions dites peu fréquentes d'APA) et ceux de la CRAM (volume de prescriptions important), et une différence significative sur la connaissance des recommandations entre MG (41%) et psychiatres (93%). Dans chaque spécialité apparait le besoin de travailler ensemble et la reconnaissance d'un apport mutuel
Computer Program, French, 2012