Front cover image for Impacts socio-économiques des organismes génétiquement modifiés : cas des suicides des agriculteurs du coton 'Bacilus Thuringiensis' en Inde

Impacts socio-économiques des organismes génétiquement modifiés : cas des suicides des agriculteurs du coton 'Bacilus Thuringiensis' en Inde

L'Inde est le deuxième producteur mondial de coton ; après la Chine, avec environ 12,1 millions d'hectares en 2011, soit le quart de la superficie cotonnière mondiale. Après l'avènement des biotechnologies agricoles, le gouvernement indien, sous l'égide du premier ministre Atal Bihari Vajpayee, a encouragé l'utilisation de coton génétiquement modifié, dénommé coton Bacillus thuringiensis (Bt). Les variétés de coton Bt permettent de lutter contre les pertes de rendement causées par les parasites lépidoptères. Toutefois, leur implantation n'a pas été sans difficulté (la résistance des insectes, la pollution des sols, l'utilisation massive d'eau et d'engrais, le déséquilibre de l'écosystème et l'appauvrissement des fermiers). Aujourd'hui, l'Inde connaît un débat majeur autour de son expérience en matière d'adoption de coton transgénique, débat où plusieurs arguments d'impacts sur le bien-être des petits agriculteurs sont avancés. Depuis sa commercialisation en 2002, le coton Bt a provoqué les mécontentements et les suicides des fermiers appauvris. En moyenne un paysan se donne la mort toutes les 30 minutes. Les victimes sont principalement les petits fermiers qui cultivaient les semences génétiquement modifiés dans les Etats indiens : Andhra Pradesh, Karnataka, Madhya Pradesh et Maharashtra. Ces agriculteurs étaient pour la plupart endettés auprès de la compagnie semencière Mahyco-Monsanto Biotech (MMB), qui leur fournissait à crédit les semences Bt ainsi que les pesticides. Faut-il y déceler une corrélation entre le coton génétiquement modifié et ces suicides atypiques ? Ainsi, l'objectif de cette thèse est d'explorer, tant sur le plan théorique qu'empirique, la relation entre l'utilisation du coton Bt et le suicide des agriculteurs en Inde..
Computer Program, French, 2013