Front cover image for Comparer sa consommation d'électricité à celle d'autrui : perspectives temporelles, habitudes et feedbacks

Comparer sa consommation d'électricité à celle d'autrui : perspectives temporelles, habitudes et feedbacks

La représentation de la consommation d'électricité et des comportements associés est abordée sous l'angle des anticipations que l'individu met en œuvre. Selon la théorie des niveaux de construit (Trope & Liberman, 2003) nous avons demandé à des individus d'apprécier leur consommation d'électricité en termes de gestes (bas niveau de construit) et de consommation (haut-niveau de construit) à différentes échelles temporelles (d'aujourd'hui à 15 ans). Dans un premier programme de recherche, les estimations étaient exprimées en termes comparatifs (se comparer à quelqu'un de votre âge). Une distance temporelle longue entraîne des estimations plus désirables dans le sens où les individus (population étudiante et générale) déclarent davantage d'actions chez eux que leurs pairs. Les participants déclarent effectuer plus de gestes et consommer moins d'électricité à long terme plutôt qu'à court terme. Cet effet est annulé par des habitudes pro-environnementales fortes et disparait au-delà de 50 ans. Des feedbacks normatifs permettent de corriger ces estimations. Un second programme de recherche portait sur l'influence de feedbacks normatifs sur la mise en veille de son ordinateur dans un contexte professionnel. Ce type de feedback permet d'obtenir une augmentation importante de mise en veille (jusqu'à un mois après) chez les individus effectuant peu par le passé ce comportement. La promotion de la réduction de la consommation d'électricité peut être renforcée par les niveaux de construit et les feedbacks normatifs
Computer Program, French, 2014