Front cover image for Le stress dans la relation chirurgien-dentiste et assistante dentaire : enquête réalisée auprès de 40 praticiens et 50 assistantes dentaires

Le stress dans la relation chirurgien-dentiste et assistante dentaire : enquête réalisée auprès de 40 praticiens et 50 assistantes dentaires

La 4e de couverture indique : "Le stress est l'un des phénomènes marquant de la fin du 20ème siècle et du début de ce 21ème siècle et fait l'objet de nombreuses recherches scientifiques. Au cabinet dentaire, le stress est le plus souvent relaté sous l'angle du patient, mais le praticien et l'assistante dentaire sont sujets à tout un ensemble de facteurs de stress au cours de leur exercice quotidien. Le but de cette thèse est de démontrer l'existence du stress au sein de la relation praticien et assistante dentaire et aux conséquences du stress selon la littérature. La deuxième partie est consacrée à l'enquête. Elle est réalisée à l'aide de deux questionnaires ; l'un pour l'assistante dentaire et l'autre pour le chirurgien-dentiste. Ces questionnaires permettent d'évaluer le niveau de stress, d'en recenser les facteurs et de savoir si l'assistante dentaire est stressée par le chirurgien dentiste ou si le praticien est stressé par son assistante dentaire selon le sexe et l'expérience. Il est apparu que les chirurgiens-dentistes sont globalement stressés par la gestion des ressources humaines, l'organisation et l'agenda. Ils sont majoritairement stressés par leur assistantes dentaires du fait de leur manque d'implication même s'ils reconnaissent que l'assistante dentaire joue un rôle dans la diminution du stress au cabinet. Concernant ces dernières, elles sont majoritairement stressées par l'humeur du praticien, le manque de communication et d'organisation ainsi que le rythme imposé et les urgences. On note une incohérence : les assistantes dentaires pensent stresser le chirurgien-dentiste par leurs erreurs alors que les praticiens leur reprochent surtout un manque d'implication. Les praticiens pensent stresser leurs assistantes surtout par leur niveau d'exigence alors que les assistantes reprochent surtout la mauvaise humeur du praticien. Enfin nous avons émis quelques suggestions pour diminuer ce stress et améliorer les relations entre le praticien et son assistante."
Thesis, Dissertation, French, 2014
[s.n.], [S.l.], 2014