Front cover image for Matériaux Hybrides nanostructures photoactifs pour des applications optiques et biomédicales

Matériaux Hybrides nanostructures photoactifs pour des applications optiques et biomédicales

Dans ce manuscrit, la synthèse et la caractérisation complète de différents matériaux hybrides dédiés à des applications dans le domaine optique ou thérapeutique sont décrites. Dans un premier temps, des systèmes macroscopiquement ordonnés sont obtenus par intercalation de colorants tels que le Styryl 722 ou la pyronine-Y dans plusieurs films à base d'argile de type smectite. Les films d'argile sont élaborés par spin-coating et les colorants intercalés par immersion des films dans les solutions de ces colorants. Les effets de l'argile sur les propriétés des colorants sont analysés en détail et leur orientation préférentielle dans l'espace inter-couches est étudié grâce à la réponse anisotropique des films en lumière linéairement polarisée. Dans la deuxième partie, la synthèse par chimie sol-gel de monolithes de silice de grande dimension contenant des colorants laser présentant une forte absorption et une émission de fluorescence dans le visible est abordée. Des colorants laser à l'état solide (SSDL) avec de bonnes stabilités photochimique, thermique et chimique sont ainsi proposés. Dans le troisième chapitre, la synthèse par voie sol-gel de nanoparticules de silice (NP) d'environ 50 nm de diamètre fonctionnalisées sur leur surface externe est ensuite décrite. Grâce à l'encapsulation de molécules de colorants fluorescents dans leur cœur et le greffage de photosensibilisateurs sur leur écorce, des nanoparticules biocompatibles adaptées à la bio-imagerie et la thérapie photodynamique (PDT) ont été préparées. Pour optimiser leurs performances, les propriétés photophysiques et plus particulièrement la production d'oxygène singulet d'une nouvelle série de photosensibilisateurs basés sur les chromophores de type PODIPY ont d'abord été étudiées en détail. A partir de ces résultats, des BODIPY particulièrement efficaces ont été greffés sur les nanoparticules de silice afin de les utiliser pour la PDT. Les propriétés photophysiques de ces matériaux ont été analysées par spectroscopie d'absorption et de fluorescence (stationnaire ou résolue en temps) et les rendements quantiques de production d'oxygène singulet déterminés par des méthodes directe (émission de luminescence de l'oxygène singulet à 1270 nm) ou indirecte (utilisation de sondes chimiques spécifiques à l'oxygène singulet). Par ailleurs les matériaux hybrides ont été complètement caractérisés par plusieurs techniques (SEM, TEM, XRD, XPS, IR, DLS, BET)
Computer Program, French, 2016