Front cover image for Inventaire des Ressources en Argiles du Gabon et leurs Utilisations Conventionnelles ou non dans les régions de Libreville et de Tchibanga

Inventaire des Ressources en Argiles du Gabon et leurs Utilisations Conventionnelles ou non dans les régions de Libreville et de Tchibanga

Les matériaux et minéraux argileux, abondent au Gabon. Les travaux pionniers révèlent la présence d'argiles rouges dans la série barrémienne de l'Agoula et d'argiles rouges à violettes dans la série néocomienne de Ndombo. Les argiles constituent une ressource précieuse et abondante qui a été largement valorisée tant en constructions traditionnelles de terre crue qu'en terre cuite en divers endroits du pays. Les présentes recherches sont initiées pour inventorier les ressources en différentes argiles facilement accessibles au Gabon, et dédiées à sélectionner des gisements à potentiel applicatif, selon la nature des argiles. Ce travail a été réalisé dans les régions de Libreville et de Tchibanga. Les échantillons prélevés font l'objet d'analyses macroscopique, microscopique, chimique, structurale et superficielle. Des essais de formulation font l'objet d'applications dans les domaines des briques, tuiles et celui des réfractaires. La croissance démographique de la République Gabonaise engendre une demande importante en divers matériaux locaux qui satisfassent les besoins de la vie courante. L'accent est mis sur les applications relatives aux terres cuites : briques, tuiles et carreaux. Des zones d'intérêt à potentiel économique sont identifiées. Les argiles de la région de Libreville, riches en kaolinites et illite sont intéressantes pour des applications en terre cuite. La caractérisation des propriétés minéralogiques des roches argileuses, est réalisée dans le but d'identifier les usages industriels les plus intéressants. Les caractérisations et les tests d'applications, identifient des matières premières pour la construction, la céramique, mais aussi dans bien d'autres domaines comme la pharmacologie (galénique), la papeterie, la cosmétique, l'agro-alimentaire, le caoutchouc, la peinture, le génie civil, le génie de l'environnement. Comme dans tous les pays d'Afrique Centrale, le développement durable passe inéluctablement par une maîtrise des ressources locales. La caractérisation fine des argiles du crétacé de Libreville est réalisée par : diffraction des rayons X, spectrométrie infrarouge à transformée de Fourier, microscopie électronique à balayage, détermination de la capacité d'échange cationique, granulométrie, analyses chimiques, indice de plasticité, test de céramique. Selon la diffraction des rayons X, ces argiles sont à kaolinite, et/ou illite et montmorillonite, quartz, ± muscovite, ± microcline, ± hématite, ± rutile, ± anatase. L'observation en Microscopie Electronique à Balayage et le traitement à l'Ethylène Glycol ou chauffé à 550°C analysé en DRX confirme la présence prépondérante de ces minéraux
Computer Program, French, 2015