Front cover image for Personnifications du désir d'écrire dans la poésie lyrique néo-latine : Les Muses de Giovanni Pontano et de Jean Salmon Macrin

Personnifications du désir d'écrire dans la poésie lyrique néo-latine : Les Muses de Giovanni Pontano et de Jean Salmon Macrin

Cette thèse propose une étude parallèle de l'œuvre lyrique de deux poètes néo-latins, l'homme d'État napolitain Giovanni Pontano (1429-1503) et le poète de Cour loudunais Jean Salmon Macrin (1490-1557), et des figures de Muses qui personnifient leur désir d'écrire et le caractère réflexif de leur poétique. Après des prolégomènes destinés à retracer l'histoire du motif, la première partie examine la manière dont chacun des deux poètes s'approprie les théories poétiques humanistes relatives à l'inspiration, à l'aptum générique et éthique et à la fonction sociale de la poésie. La seconde partie analyse l'imaginaire de la translatio Musarum et ses enjeux personnels et nationaux, avant d'étudier la représentation de l'univers privé, centrale chez ces deux fondateurs du lyrisme conjugal. Enfin, la troisième partie se penche sur l'élaboration de la persona et la représentation du moi à travers la Muse, d'abord dans les incertitudes de la vocation ou de la carrière de poète, enfin dans l'expression du désir et de l'incomplétude
Thesis, Dissertation, French, [2016]
Atelier national de reproduction des thèses, Université de Lille III, Lille, [2016]